© ITV
© ITV

Interprétée par Joanne Froggatt

ATTENTION SPOILERS SUR LA SAISON 6

Elle a beau partager son patronyme de femme mariée avec la famille d'un serial-killer, Anna Bates née Smith n'a rien en elle de négatif en dehors des très nombreuses épreuves qui lui sont imposées par les brillants scénaristes de Downton Abbey.

Après 5 saisons, le téléspectateur ne sait toujours rien du passé de cette jeune femme gentille, intelligente, déterminée, loyale, des qualités qui la font aimer de tous. Première femme de chambre de la maison, elle est au service de Lady Mary Crawley (Michelle Dockery) qu’elle tient en haute estime. Malgré leurs conditions sociales différentes, les deux femmes se respectent infiniment. D’ailleurs les services d’Anna ne s’arrêtent pas à habiller et déshabiller Mary, elle sera aussi amenée à lui apporter son aide quand le beau Pamuk sera retrouvé mort dans le lit de cette dernière. Avec Cora (Elizabeth McGovern) et Mary, elle transporte le corps du malheureux dans sa propre chambre afin d’éviter le scandale.

Dans l’ensemble, les femmes de la maison savent qu’elles peuvent compter sur la discrétion d’Anna qui réagit vite et bien et n’est en rien intéressée par le colportage des rumeurs ou juger les actes des uns et des autres. Lorsque Sybil (Jessica Brown Findlay) décide de s’enfuir avec Tom pour se marier, la femme de chambre accompagne Edith (Laura Carmichael) et Mary qui tentent d’empêcher ce qu’elles considèrent comme une folie. Avec l’arrivée de la jeune Rose (Lily James) dans la famille Crawley, Anna joue un nouveau rôle de chaperon pour cette gamine délurée qui lui apprend à danser et lui communique un peu de sa modernité.

Heureuse dans son travail et dans sa vie, Anna n’avait pourtant jamais trouvé chaussure à son pied en matière d’hommes (c’est un comble, cette fille est une perle !) et l’arrivée de John Bates (Brendan Coyle), nouveau valet de chambre de Robert Grantham (Hugh Bonneville) va tout changer. Les grandes qualités de cœur d’Anna lui permettent d’accepter cet homme un peu bourru au passé mystérieux alors même qu’une partie des domestiques le regardent d’un œil circonspect. Ils deviennent amis et ne tardent finalement pas à tomber amoureux malgré une différence d’âge assez évidente. Ironiquement, tous les problèmes commencent lorsqu’elle trouve ce véritable amour qu’elle a attendu toute sa vie.

Car Bates est un homme marié. Certes, il n’aime plus sa femme depuis longtemps et ils vivent séparés mais le divorce est une entreprise compliquée à cette époque. Surtout que la future ex, Vera (Maria Doyle Kennedy) est bien décidée à empêcher John d’être heureux. Le divorce signé, Anna et Bates peuvent enfin se marier.

Plusieurs fois dans leur histoire, à cause d’une situation qu’il juge désespéré, Bates demandera à Anna de l’oublier et de se trouver un homme meilleur mais elle refusera catégoriquement. Elle l’a, elle l’aime, elle le garde ! Aussi mignonne et gentille soit-elle, Anna n’est pas femme à se laisser marcher sur les pieds.

Lorsque Vera vient à mourir, que Bates est accusé de l’avoir tuée et est envoyé en prison, Anna n’a de cesse de se battre pour mettre à jour le coup monté dont il est victime. Soutenue par la famille Crawley qui assiste au procès à ses côtés, Anna creuse dans le passé de Vera, retrouve des témoins et fait innocenter son époux.

Tout en restant au service de Downton Abbey, le couple s’installe dans un petit cottage et commence enfin à goûter à un bonheur tant mérité. Lequel sera de courte durée comme souvent avec les couples maudits. Dans la saison 4, lors d'un concert qui a lieu en haut où tout le monde est convié, Anna est violée et battue par Green, le valet de l'un des invités et prétendant de Mary, Lord Gillingham. Humiliée, elle ne s'en ouvre qu'à Mrs Hughes mais lui fait jurer de garder le secret notamment auprès de Bates qui serait capable du pire en l'apprenant. Mais ce silence ne fait qu'envenimer les choses et pèse sur son mariage. Anna n'a plus rien de la jeune femme lumineuse qu'elle est d'habitude ce qui éveille la curiosité de son époux qui finit par tout savoir sauf l'identité de l'assaillant. Même chose pour Mary qui comprend que quelque chose ne va pas et la pousse à tout avouer. Alors qu'elle se croyait libérée, Lord Gillingham est de retour à Downton avec Green. Mary propose alors à Anna de demander au noble de virer son valet sans lui donner la raison ce qu'il fait. Par un curieux concours de circonstance, Green meurt quelques heures après, écrasé par une voiture... alors que Bates avait pris son après-midi.

Les conséquences de cette mort suspecte ne vont pas tarder à se faire sentir pour les Bates, véritable couple maudit de la série. Couverts par Mrs Hughes et Mary, Anna et John doivent pourtant se soumettre à l'interrogatoire d'un policier local. Mais quand un inspecteur de Scotland Yard s'en mêle, rien ne va plus et les soupçons se posent sur Anna, présente à Londres le jour de la mort de Green. Le fait qu'elle soit retournée sur les lieux du "crime" (récemment hantée par ce geste dont elle pense John responsable) a tôt fait de la condamner. Elle termine l'année 1924 en prison en attente de son procès.

Fort heureusement la roue tourne en faveur des Bates. Enfin, pourrait-on dire tant ces deux-là attirent le malheur sur eux.

Sortie de prison et complètement innocentée du crime dont elle est accusée, Anna regagne Downton Abbey et son quotidien. Elle tombe enceinte mais n'a que peu de chance de le garder comme ça a déjà été le cas.

Grâce à l'intervention de Mary qui l'emmène voir un médecin londonien, la dynastie des Bates est désormais sûre d'être perpétuée. Elle accouchera d'ailleurs d'un beau garçon, dans le lit de Mary le soir du 31 décembre 1925 !

Un peu de bonheur, que diantre !

Plusieurs fois nominée pour ce rôle exceptionnel, la comédienne Joanne Froggatt n’a pour l’heure rien obtenu. Et il serait temps car son jeu délicat et poignant a su faire d’Anna ce personnage discret et inimitable qui touche le téléspectateur en plein cœur.

Voir aussi le personnage de Mary Crawley, Edith Crawley et de Violet Crawley

Le coin des quotes

I’d rather have the right man, than the right wedding

Don't feel sorry for me Mrs. Hughes I know what real love is and there are not many who can say that. I'm one of the lucky ones.

We're *all* lucky if we get a civil word out of you

I love you, Mr. Bates. I know it's not ladylike to say it, but I'm not a lady, and I don't pretend to be

I know you. You're doing something gallant here, making a sacrifice for my honor, but I don't want you to. I don't care. Don't you understand? I don't care what people say. I'd live in sin with you. If she's threatening to ruin me, then let her. It's nothing to me. The only ruin that I recognize is to be without you!

What I see is a good man, m'lady. And they're not like buses. There won't be another one along in ten minutes' time.

Retour à l'accueil