© ABC
© ABC

Interprétée par Sarah Drew

ATTENTION SPOILERS SUR LA SAISON 11

April Kepner ou le femme médecin la moins confiante du monde. En tout cas, à ses débuts (elle sera souvent virée et réengagée).

Parachutée au Seattle Grace suite à la fusion ave cl’hôpital Mercy West où elle travaillait, la jeune femme a bien du mal à trouver ses marques en dépit d’un CV étincelant et de nombreuses recommandations. Nouveau lieu de travail, nouveaux collègues, insécurité totale vis-à-vis des patients, April a tout de l’oie blanche un peu énervante qui s’entiche bêtement de Derek Sheperd (on en connaît une autre !). Elle va pourtant se révéler bien plus résistante que prévu quand en fin de saison 6 (l’année de son arrivée) elle fait face à un tueur de masse qui a tiré sur plusieurs personnes dans l’hôpital. Il l’oblige à lui donner de bonnes raisons de ne pas la descendre et c’est ainsi que nous en apprenons plus sur le passé d’April. La réserve et la timidité du personnage prennent tout leur sens.

Fille de la campagne, elle a été élevée dans la ferme de maïs de son père avec une mère prof et 3 frères et sœurs. La famille est très pratiquante et Dieu a une très grande place dans la vie d’April qui a notamment décidé de rester vierge jusqu’au mariage. Un choix qu’elle évite de révéler à ses collègues de peur d’être rejetée. Un chirurgien qui a la foi en autre chose que ses propres mains et son égo, c’est bizarre et rare !

Aussi traumatisante que fut sa rencontre avec le responsable de la fusillade dont l’une des victimes était une amie d’April (Reed), cet événement permet à la jeune femme de s’affirmer et de faire cause commune avec les autres médecins. Elle reste hésitante, facilement paniquée mais elle apprend à prendre sur elle et se montre d’une efficacité redoutable en matière d’organisation ce que remarque Owen Hunt (Kevin McKidd), spécialiste en traumatologie. Impressionné par ses facultés de réaction et son bon instinct, il la prend sous son aile et lui insuffle le peu de confiance qui lui manque encore pour devenir ce chirurgien dont elle rêve.

Elle est alors nommée chef des internes mais a bien du mal à se faire respecter de ses collègues au début. Mais comme toujours, April étonne son petit monde en devenant très bonne à ce qu’elle fait.

Comme bien des médecins de Grey’s Anatomy, la vie privée d’April prend une place très importante. Mais chez cette jeune femme facilement émotive pour des petits détails, l’hystérie n’est jamais très loin. Aussi sa relation compliquée avec Jackson Avery (Jesse Williams) et la perte de sa virginité vont impacter ses résultats à l’examen que chaque chirurgien passe afin d’atteindre le niveau supérieur. Elle va échouer alors que tout le monde réussit et va prendre cette défaite pour un signe qu’elle a fauté auprès de Dieu. Il va sans dire que Jackson ne va pas apprécier d’être relégué à la place du suppôt de Satan et que leur histoire va prendre l’eau (pour autant ce n’est pas fini entre ces deux-là !).

Tout comme sa carrière. Elle décide de tout abandonner et de retourner dans la ferme de ses parents, loin de la médecine. C’est là-bas qu’Owen ira la chercher pour la pousser à revenir, ce qu’elle fera finalement. Et c’est une très bonne chose car à partir de là, si des baffes se perdent sur le plan personnel (le discours sur Dieu, ça va un moment !), April Kepner devient un sacré bon médecin qui se bat pour les Urgences où elle excelle.

Après des saisons de "Je t'aime moi non plus avec Jackson", elle devient officiellement Madame Avery et parvient même à s'attirer les grâces de l'horrible maman de son nouvel époux. Mais le drame n'est jamais loin dans Grey's Anatomy. Enceinte de leur premier enfant, elle découvre très trop que le bébé est atteint d'une grave maladie qui ne le laissera vivre que quelques heures.

Sa foi religieuse interdisant l'avortement, elle va au bout de sa grossesse et le couple voit son enfant s'éteindre doucement. Un traumatisme pour chacun d'entre eux qu'April règle en se shootant à l'adrénaline du terrain. Elle part en mission avec Owen et trouve sa vocation. Sauf que celle-ci n'est plus tellement compatible avec son mariage !

Vue par les autres comme une curiosité, elle a réussi à s’intégrer et est devenue proche de ceux qui la vannaient sans problème de Christina Yang à Alex Karev en passant par Meredith Grey. Elle semble aussi très proche de Callie Torres et Arizona Robbins puisqu’elle a une photo de leur mariage dans son bureau (!). Avec eux, elle traverse des épreuves personnelles et privées et se montre d’un grand soutien tout en conservant un côté gaffeur et mal assurée qui lui va bien.

Tout comme son personnage, Sarah Drew (Everwood) s’est imposée aux yeux des téléspectateurs par petites touches et a su faire d’April un personnage très attachant, parfois très bêtement romantique, énervant, drôle et grave quand il le faut, qui complète parfaitement la distribution.

Voir le personnage de Meredith Grey

Le coin des quotes

That's my human shish kabob!

I'm not going to let them turn me into someone they can hate

It's weird, it's weird, it's weird. I mean he's old and mean. He's like the Grinch

I missed a little step, one simple step. When we follow the protocols we don't skip steps. People live, simple as that. You know you're right. I probably won't be chief resident, but the checklists work. You can't tell me they don't

I'm not going to rearrange the whole surgical schedule because you're having girl problems. Suck it up!

I'm not board certified and I'm not a virgin!

Whatever happened to good old fashioned romance?

I just punched a guy and it felt really good

Un bon condensé d'April Kepner !

Retour à l'accueil