© CBS
© CBS

Interprétée par Elisabeth Shue

Avec le départ de Catherine Willows (Marg Helgenberger) en milieu de saison 12, CSI enterrait pour de bon l’ère « Gil Grissom ». DB Russell (Ted Danson) en nouveau patron du labo de Las Vegas avait relancé la série et l’ajout du personnage plus jeune de Morgan Brody (Elisabeth Harnois) venait confirmer les efforts des scénaristes pour insuffler un vent nouveau.

Dernière arrivée en date, Julie Finlay n’a absolument rien de commun avec sa remplaçante, Catherine en dehors du poste qu’elle occupe, bras droit du superviseur de l’équipe de nuit. Finn ou Jules pour les intimes et tous les autres est une spécialiste du sang et c’est pour son expertise que DB va la faire venir à Las Vegas en premier lieu. Il a besoin d’un regard neuf sur une série de crimes et décide d’avoir recours aux talents de celle qu’il considère comme une excellente professionnelle mais aussi une impulsive parfois bien trop dévouée à sa cause.

Il le sait d’autant plus qu’il fut déjà son patron des années plus tôt à Seattle et qu’il la vira pour avoir compromis une enquête et une preuve en voulant absolument faire condamner un homme qui avait tué sa femme. L’empressement de Finn lui coûtera son poste et permettra au coupable de poursuivre tout un département de police scientifique. Mais l’un des points positifs de la personnalité de Jules c’est qu’elle n’est pas rancunière (tout comme DB) et restera amie avec lui malgré la distance.

C’est donc assez naturellement qu’il pense à elle sur cette affaire très particulière qu’ils ont à traiter à Las Vegas. Elle qui ne devait être que consultante (un peu comme Sara Sidle à ses débuts, venue enquêter à la demande de Grissom) se voit offrir un poste avec toutefois des réserves de la part de DB : pas question de réitérer le fiasco de Seattle. Tout doit être fait dans les règles.

Si Finn a appris de ses erreurs, elle reste un personnage à part entière qui dénote très rapidement avec le sérieux de Nick (George Eads), Sara (Jorja Fox) ou Greg (Eric Szmanda). La petite quarantaine, c’est une fonceuse rigolote et décontracte qui ne voit pas de raison de faire la gueule, surtout quand votre boulot n’est déjà pas des plus marrants. Sa vie personnelle catastrophique avec deux divorces (avec deux flics) est un sujet dont elle s’amuse avec les autres et qui lui a offert une certaine expérience de la vie. Elle ne fait un secret de rien, pas même lorsqu’elle entame une liaison avec un autre flic de Las Vegas. Rien à voir avec de l’impudeur, elle est juste nature.

De la même façon, rien ne l'offusque ou ne l'étonne vraiment. Elle a à cœur la justice pour elle et pour les autres si bien que quand on questionne son intégrité, elle devient sarcastique, voire très provocante. Une chose est sûre, quelle que soit la situation, cette fille n'a pas la langue dans sa poche !

Son professionnalisme et sa bonne humeur lui permettent de se lier assez facilement et rapidement avec le reste de l’équipe. Avec Morgan et Sara (qu’elle soutiendra quand celle-ci annoncera son divorce d’avec Grissom), elle forge une complicité quasi-fraternelle dans l’idée alors qu’elle protège Greg et plaisante avec le Doc Robbins (Robert David Hall).

Si DB est un ami (elle connaît très bien sa femme et ses enfants), elle n’oublie jamais qu’il est ce patron qui lui offre une seconde chance, tout son respect et un espace de travail où elle a voix au chapitre. Il n’hésite pas à lui demander son avis et quand une affaire prend un tour personnel, Finn est toujours présente. Au point d’échapper à un viol en voulant protéger la petite fille de son boss quand la gamine sera enlevée.

Le danger fait d'ailleurs partie intégrante de sa vie, peut-être encore plus que n'importe quel autre CSI. La preuve, au terme de la saison 15, elle est la victime d'un serial killer qui la laisse dans un coma dont elle ne ressortira possiblement jamais ! Un comble pour cette héroïne pleine de vie.

Loin de la rigueur d’une Catherine Willows, la délicieuse Julie Finlay dynamite une série qui a passé les 10 ans et avait grand besoin de renouveau. C’est chose faite grâce à la joie de vivre de la comédienne Elisabeth Shue, égérie des films des années 80 (Retour vers le futur, Cocktail, Karaté Kid) qui trouve aussi une seconde carrière. La fin de la série et l'absence de l'actrice dans le téléfilm de clôture laissent à penser le destin de Finn sera bel et bien dramatique.

Retrouvez les personnages de Catherine Willows et Sara Sidle dans le livre "Femmes en séries"

Le coin des quotes

If you were gonna kill me, you would have done it already

I was married twice, Did my time

I know i was really hard on you. I was tryung to do my best for someone that i really do care about but I couldn't act like it. I had to seem impartial or it really would have hurt your case

I am your type, aren't I ? But I don't expect much from you in bed. Because you're inadequate

I’m sorry that I sometimes go too far. I’m really working on that side of my personality

I wanna have some ground rules : alright, number 1, you are not to call me Jules in front of other people. It is Finn. Number 2 : we are never going to talk about the past. And when that zen crap start, we need to have a safe word

This place is like a family. You've got the best orf the best. So why ? Why you'de bring me here ?

I do marry cops but i dated somme lawyers. They're fun to argue with

Retour à l'accueil