Katrine Fønsmark (Borgen)

Interprétée par Brigitte Hjort Sørensen

Avant d’être une série sur les arcanes du pouvoir danois, Borgen est le portrait de deux femmes issues de deux générations différentes. Là où Birgitte incarne une certaine stabilité du haut de ses 40 ans bien tassés, Katrine, la petite trentaine est un électron libre à la carrière fulgurante mais à la vie personnelle compliquée.

Une chose est sûre, quand on s’appelle Katrine Fønsmark, trouver du travail n’est jamais un souci. Journaliste politique vedette de la chaîne TV1, la jeune femme est respectée par ses pairs et se flatte de ne jamais ménager les personnes qu’elle interviewe. Son éthique journalistique est impeccable alors même que personnellement, elle fréquente des hommes importants qu’elle croise fatalement dans le cadre de son boulot. Même lorsqu’elle quittera TV1 à cause d’une mésentente éditoriale pour le journal à scandale l’Ekspres, sa carrière n’en pâtira pas sûrement parce qu’elle y retrouvera sa collègue plus âgée, Hanne Holm (Benedikte Hansen) qui devient une sorte de mentor et un drôle d’exemple à ne pas suivre. Au contact de cette journaliste de l’ancienne génération qui a raté sa vie privée (elle taquine un peu trop la bouteille et n’a plus parlé à sa fille depuis des années), Katrine se voit rappeler les valeurs de ce journalisme en lequel elle croit. Elles refuseront d’ailleurs de tremper dans une manigance orchestrée par le rédacteur en chef Michael Laugesen (Peter Mygind) et seront virées. Elles retomberont sur leurs pattes à nouveau à TV1 avant que Katrine ne décide de passer de l’autre côté en acceptant la proposition de Birgitte d’être la porte-parole de son nouveau parti.

Son histoire compliquée avec Kasper Yull (Pilou Asbæk) ne cessera de régenter sa vie. Ex petit-ami au passé sombre, Kasper devient le spin doctor de Birgitte Nyborg quand elle accède à la tête du Parlement. Voilà qui offre à Katrine l’opportunité d’obtenir des scoops et des exclus mais aussi de se reconnecter au jeune homme alors qu’elle sort d’une liaison avec un parlementaire marié qui meurt dans ses bras. Pour ne rien simplifier, elle se découvre enceinte et avorte.

Mais Katrine se heurte bien vite aux mêmes problèmes qui l’ont poussée à se séparer de Kasper la première fois. Il lui cache des éléments dramatiques de son passé. Re-rupture, re-liaison avec cette fois une demande bien particulière de Katrine qui souhaite construire une famille. Après s’être enfin ouvert à elle, Kasper accepte mais le conte de fée ne dure pas comme on le découvre dans la saison 3. Katrine et Kasper sont bien les parents d’un adorable petit garçon mais ils ne sont plus ensemble, essayant de traiter la situation avec intelligence et se partageant la garde. La pilule est toutefois dure à avaler pour la jeune femme toujours amoureuse de son ex et pour cette jeune maman qui ne parvient pas à concilier sa nouvelle vie professionnelle aux côtés de Birgitte et son statut de mère.

Si elle accepte à l’occasion les conseils d’Hanne et de Birgitte, ses relations avec sa propre mère sont tendues. Katrine lui a pourtant demandé de baby-sitter son fils ce qui lui rend grandement service mais dans le même temps, elle ne supporte pas que l’enfant s’attache plus à sa grand-mère qu'à elle. D’une façon encore différente de Birgitte, Katrine expérimente très durement la maternité.

Après un petit temps d'adaptation, Katrine parvient à équilibrer la manne de travail que représente son poste au sein des Nouveaux Démocrates et sa vie de mère célibataire, en faisant au passage le deuil de sa relation avec Kasper. La tâche n'est pourtant pas aisée car la jeune femme doit gérer les apparitions elliptiques de Birgitte sans savoir que celle-ci suit une radiothérapie pour son cancer. Elle n'est également pas toujours d'accord avec la ligne de conduite qu'elle doit défendre quand il s'agit par exemple de prostitution. Mais les deux femmes parviennent au final à se comprendre.

Après une aventure d'un soir avec le nouveau directeur de TV1, Katrine tombe sous le charme d'un économiste bien plus âgé qu'elle qui collabore avec Les Nouveaux Démocrates. Le bonhomme a deux grands enfants et les pieds sur terre, deux nouveautés dans le monde sentimental de Katrine. Serait-ce pour autant la garantie de la fin des complications ? Pas pour autant.

Ironie du casting, la vraie Birgitte de Borgen est l'interprète de Katrine. Et on imagine combien cela a du être étrange pour la jeune femme d'entendre son prénom à tout bout de champ pendant trois ans. Avec une partition très différente à jouer de celle de Sidse Babett Knudsen, Brigitte Hjort Sørensen impose joliment une autre vision de la femme en politique.

Le coin des quotes

  • "J'ai l'impression de bosser jour et nuit sans que les choses avancent pour autant. C'est un peu lourd à porter"

Voir aussi le personnage de Brigitte Nyborg

© DR1

Retour à l'accueil