Dans les séries du moment, il y a les têtes d'affiche pour lesquelles vous avez voté la semaine dernière (si ce n'est pas encore, c'est par ) et puis il y a ces autres personnages féminins qui sortent du lot, qui retiennent notre attention et apportent ce petit supplément d'âme dont la saison avait besoin.

Top, c'est parti !

Attention, ce top contient potentiellement des spoilers sur les saisons en cours

© CBS

© CBS

1

LUCAS QUINN

(The Good Wife)

Après le fiasco de la relation Alicia/Kalinda, on ne pensait pas revoir un jour l'avocate partager un verre et encore moins un cabinet avec une autre femme (que Diane Lockhart).

Et puis Lucas Quinn a pointé le bout de son nez mutin, dans un prétoir, en tant qu'avocate commise d'office qui a rapidement un peu de peine pour la très larguée Alicia.

En deux deux, les voilà qui sympathisent au bar, décident de monter leur entreprise et finissent dans les bras l'une de l'autre en se jurant une amitié fidèle. Même le retour au sein de Lockhart, Agos & Lee montre à quel point Alicia ne saurait désormais se dissocier de la jeune femme.

Lucas est un personnage dichotomique qui cache son extrème solitude derrière une attitude débonnaire et des réparties cinglantes. Ca ne vous rappelle personne ? Ben oui, Alicia en personne.

A n'en pas douter, la révélation de cet ultime saison de The Good Wife !

 

 

© CW

© CW

2

VALERIE

(The Vampire Diaries)

 

Cette année dans The Vampire Diaries, il n'y a plus Nina Dobrev mais une sacrée poignée d'hérétiques menés par la mère des frères Salvatore. La première d'entre eux se nomme Valérie, une jeune femme au passé lourd et malheureux qui va tout faire pour quitter le côté obscur de la Force !

170 ans plus tôt, Valérie fut envoyée par Julian en mission de séduction auprès du jeune Stefan. Mais le coeur a ses raisons et gnagnagna, voilà t-il pas que les deux jeunes gens tombent amoureux, trouvent une grange et bim, un bébé en route !

Un enfant dont Stefan ne connaîtra la non-existence que bien des années plus tard, Julian ayant décidé d'avorter Valérie à coups de pied dans le ventre (charmant garçon, vraiment !). Valérie disparaît de la circulation, laissant Stefan dans l'incompréhension. Dévastée, elle ne dit rien à Lily et décide de se suicider ce qui fera d'elle la première des hérétiques.

Elle passe les années suivantes à parcourir le monde avec son groupe puis termine avec eux dans le monde prison.

Vampire mais surtout puissante sorcière du camps Gemini, Valérie est désarmante d'intelligence et de gentillesse malgré des pouvoirs considérablement dangereux.

Sa présence illumine cette saison et participe de son grand intérêt.

 

 

© CW

© CW

3

LEXA

(The 100)

 

Des femmes de caractère, The 100 n'en manque pas ! Il n'y a même pratiquement que cela, chaque "tribu" ayant à sa tête une guerrière.

Apparue dans la saison 2, à la tête des Grounders, Lexa pratique au final une fine gouvernance ce qui la rapproche fatalement de Clarke. La partie n'était pourtant pas gagnée entre ces deux caractères aux antipodes, la première incarnant l'intransigeance quand la seconde affiche une certaine idée du pacifisme.

Chacune apprend beaucoup l'une de l'autre (même si Lexa cède au final beaucoup de choses pour les beaux yeux de la blonde) dans le respect et une attirance évidente qui ne dit que très rarement son nom.

Une trahison de Lexa plus tard, les voilà réunies dans un nouveau but commun. Mais pour combien de temps ?

Longue vie à Lexa !

 

 

© MTV

© MTV

4

ERETRIA

(The Shannara Chronicles)

 

Jusqu'ici, le passé de cette jeune fille c'est loin d'être la Dolce Vita !

Abandonnée par ses parents dans un monde d'humains, de trolls et d'elfes, vendue au plus offrant à savoir un mercenaire qui lui apprend à voler et à se defendre, balottée à droite à gauche, ce n'est véritablement qu'en rencontrant la princesse Amberle et le mi-humain mi-elfe Wil qu'Eretria se découvre un but, un destin et surtout une valeur.

Les épreuves ont forgé un caractère en acier trempé mais aussi une méfiance de tous les instants. Amberle et Wil, entre love interest et amitié, lui apportent la stabilité dont elle avait besoin, l'impression de faire partie d'un tout.

De son côté, elle dynamite la libido de Wil et remue la sage Amberle.

Eretria, une nouvelle valeur sûre qui bouscule les conventions.

 

 

© CBS

© CBS

5

MARJORIE

(Mom)

 

Marjorie c'est le Yoda des Alcooliques Anonymes !

Une femme qui a donc vécu les tréfonds de l'addiction, la rue, la prison, le cancer et qui est devenue la mère spirituelle du groupe de nanas de Mom et en particulier de Christy qui trouve auprès d'elle la sagesse que n'aura jamais sa mère, Bonnie.

Sur ses dehors de femme droite dans ses bottes et toujours à l'écoute des autres, Marjorie aurait pu être un personnage ennuyeux.

Bien au contraire, son opposition constante avec Bonnie et son empathie en font un personnage à la fois drôle et touchant. Et un ressort comique non négligeable.

 

 

© FOX

© FOX

6

GINA

(Brooklyn Nine Nine)

 

Gina, la secrétaire de commissariat qui n'en fout pas une rame c'est un peu comme la montagne, ça vous gagne ! Parce que pour être tout à fait honnête avec vous, cher lecteur, au début, nous détestions Gina ! Mais vraiment ! Physiquement, viscéralement !

Et puis, petit à petit, elle s'est fait une place dans notre petit coeur de sériephile, on s'est adapté à elle. Car, soyons clair, les autres s'adaptent à cette personnalité haute en couleurs et non l'inverse.

Elle est supérieure à tout le monde et à ses collègues du précinct qu'elle considère toutefois comme une famille sans jamais le dire vraiment. Si elle reste là, c'est pour les sauver de situations potentiellement embarrassantes grâce à son absence totale de culpabilité et un aplomb incroyable qui achèvent de convaincre le très strict Capitaine Holt.

Gina est un atout, une fille pleine de ressources à la franchise déconcertante, un personnage décalé qui trouve son intérêt dans sa différence comme à peu près tous les membres du 99.

 

 

© ABC

© ABC

7

RAINA ET NIMAH

(Quantico)

 

La grande héroïne sans peur et sans reproche (quoique) de Quantico c'est évidemment Alex, la jeune recrue accusée de terrorisme.

Mais dans les allées de Quantico puis dans les rues de New York, il faut aussi compter sur Raina et Nimah. Il n'y a d'ailleurs qu'à la télévision (espérons-le pour la sécurité nationale américaine !) que l'on peut nous faire avaler que des jumelles se font passer pour une seule et même personne lors d'un entraînement fédéral.

Une fois découvertes, les jumelles font preuve de caractères diamétralement opposés.

Nimah est la moins conservatrice des deux. Elle ne porte d'ailleurs pas le foulard à l'inverse de sa soeur. Nimah ne partage pas grand chose avec les autres ce qui en fait un personnage aussi secret qu'intéressant.

De son côté, Raina paraît bien plus effacée, plus timide, clairement dominée par sa soeur. Bien qu'aimant son pays, elle souhaite aussi pouvoir y exercer sa religion d'où le port du foulard qui ne la quitte jamais (et permet le distingo avec sa soeur).

Deux faces d'une même pièce, les soeurs Amin n'ont pas fini de livrer leurs secrets.

 

 

© ABC

© ABC

8

STEPHANIE

(Grey's Anatomy)

 

A chaque nouvelle arrivée d'internes dans les couloirs du Seattle Grace/Seattle Grace Mercy/Grey-Sloan Memorial Hospital, c'est un peu l'ouverture des paris pour le téléspectateurs. Lequel d'entre eux sortira son épingle du jeu, deviendra récurrent et ne mourra pas dans d'atroces douleurs au cours d'un des nombreux événements marquants de fin de saisons.

Alors que tout le monde ou presque pariait sur Jo avec une mise en avant très prononcée de la part des scénaristes, c'est finalement Stéphanie Edwards qui se révèle comme l'ajout le plus intéressant de ces 4 dernières saisons.

Et oui, car la jeune femme est là depuis la saison 9. Discrète au début, sa liaison avec Jackson la fait venir sur le devant de la scène. Mais c'est surtout à travers son travail qu'elle se révèle.

Son partenariat avec Amelia est ce qui pouvait lui arriver de mieux, les deux femmes ayant la même approche des choses.

Stéphanie n'est ni aimable, ni vraiment empathique. Elle fait ce qui doit être fait pour peu que ce soit dans l'intérêt du patient. Elle peut paraître dure, elle est en fait très pragmatique.

Et un sacré médecin douée pour tout un tas de spécialités !

 

 

© FOX

© FOX

9

JENNY MILLS

(Sleepy Hollow)

 

La petite soeur d'Abbie Mills a vécu le même traumatisme que sa soeur. Enfant, elle assiste dans les bois à un phénomène paranormal qu'elle ne comprend pas plus qu'Abbie. Mais cette dernière taira sa découverte quand Jenny dira haut et fort ce qu'elle a vu.

La scission entre les deux jeunes femmes a lieu à ce moment-là, Jenny grandissant dans la suspiscion et les mauvais coups alors que sa soeur se dirige vers les forces de l'ordre.

Mais l'arrivée d'Ichabod Crane dans notre bon vieux XXIème siècle va changer la donne, celui-ci permettant un peu malgré lui aux soeurs Mills de renouer.

Pour investiguer dans le paranormal, Abbie va devoir sortir des sentiers battus et va avoir besoin de cette soeur débrouillarde et téméraire (un trait de famille commun) qui obtient toujours ce qu'elle recherche.

L'occasion pour les deux femmes de metttre leur douloureux passé derrière elles et de réactiver leur lien.

Dans la lutte contre le paranormal, Miss Jenny, comme aime à l'appeler Ichabod, est un atout non négligeable.

 

 

© NBC

© NBC

10

SYLVIE

(Chicago Fire)

 

Quand une blonde remplace une autre blonde ! Après la mort très brutale de Shay (why God why !!), Sylvie Brett débarque à la caserne en qualité de nouvelle ambulancière. Malgré ses problèmes de fiancé laissé devant l'hôtel qui vient demander des comptes, Brett paraît bien palichone comparée à Shay et à sa relation très particulière avec Severide.

Pourtant, la nouvelle va peu à peu se montrer sous son vrai jour, une fille sympa, toujours d'humeur égale, loyale envers ses coéquipiers et surtout très capable dans son job.

De quoi convaincre Severide de l'accepter et attirer l'intérêt de Cruz puis d'Otis.

Sans s'inscrire dans le spectaculaire, Sylvie en impose.

 

 

Retour à l'accueil