© Universal

 

Comme nombre d'entre vous, à Femmes de séries, nous avons une série de confinement.

Ces dernières semaines ont été pour nous l'occasion de replonger dans l'univers de la sublime Battlestar Galactica version 2004, repensée par Ron Moore et David Eick.

On ne pouvait donc résister à l'envie de vous parler de notre amour pour cette série à travers deux articles.

Après un premier article consacré au personnage incontournable de la série, notre Cylon préférée, Number Six, place maintenant aux autres héroïnes de la série. Et elles sont nombreuses.

Nous vous recommandons d'avoir vu la série pour éviter tout spoiler

 

Laura Roslin

(Mary McDonnell)

 

 

Hériter du reste de l'humanité en devenant présidente car tous les membres du gouvernement auquel on appartient sont morts le jour même où on vous annonce que vous avez un cancer très agressif, c'est ce qui s'appelle une journée chargée, voire pourrie.
Mais Laura Roslin a survécu à la mort de sa mère qu'elle a accompagné jusqu'au bout puis au tragique accident de voiture qui a emporté ses deux sœurs et son père.
Si, comme on l'apprendra au détour d'un flashback, elle était la maitresse du Président Adar, elle n'avait pour autant aucune envie d'être en haut de l'affiche, son ministère de l’éducation suffisait amplement à cette ancienne prof.
Mais voilà, les circonstances et les cylons l'ont propulsée à la tête de la flotte à égale puissance de Bill Adama. Ce qui ne sera pas toujours simple d'ailleurs tant ces deux-là joueront souvent le bras de faire avant de se rendre à l'évidence : ils s'aiment. Il est d'ailleurs très rare de voir à la télévision une romance entre personnages ayant dépassé la cinquantaine.
De sa prise de pouvoir à sa mort, Laura Roslin n'aura cessé de se battre : pour le reste de l'humanité, contre sa maladie, contre Baltar, contre les cylons, parfois contre ses propres convictions (rendre l'avortement interdit) pour ce qu'elle estimait le bien du plus grand nombre.
Car c'est bien cela, gouverner en temps de guerre. Ce n'est pas être aimée, ce n'est pas plaire au plus grand nombre, c'est faire ce qui semble le plus logique pour survivre en essayant de ne pas se laisser biaiser par son jugement.
Laura est une dirigeante, une femme de poigne qui sait aussi utiliser l'humour pour passer son message quand rien d'autre n'a marché. Mais elle ne paraît jamais aussi apaisée et libérée que quand elle n'a plus le destin de l'humanité entre ses mains et qu'elle se trouve une nouvelle famille, celle du Galactica.

Un mot sur l'actrice : Ce n'est bien évidemment pas Battlestar Galactica qui a lancé la carrière de Mary McDonnell, habituée du cinéma des années 90 (Danse avec les loups) mais la série lui a clairement ouvert les portes de la télévision. Après des apparitions notamment dans Grey's Anatomy, elle prendra la suite de Kyra Segwick dans la série Major Crimes pendant 6 ans.

 

La petite phrase

Though in war, you can only get killed once. In politics it can happen over and over

 

Kara "Starbuck" Thrace

(Katee Sackhoff)

 

 

Qui est vraiment Kara Thrace au fond ? Une pilote émérite et tête brûlée, une héroïne qui veut un homme  qu'elle ne peut pas avoir et ne veut plus de lui quand elle l'a ? Une jeune femme traumatisée par son passé d'enfant abusée par une mère aigrie ? Un soldat qui trouve une famille en l'armée et un père en Bill Adama ? Le "héraut de la mort qui conduira la flotte à sa perte" ? Un ange montrant le bon chemin ? Une entité mise sur le chemin du reste de l'humanité pour accomplir sa destinée ?
Nul ne le saura vraiment. Peut-être est-elle tout cela à la fois ou peut-être n'est-elle rien de tout ça. Peut-être que depuis le début, elle n'était pas là.
Ce qui arrive au personnage de Starbuck à la fin de la saison 3 est du domaine de l'insondable et nous oblige à repenser sa présence depuis le début. Mais ce qui ne change pas entre les 3 premières saisons et la dernière c'est que Starbuck demeure un symbole.
Le symbole d'une série qui fait le choix de réinventer un personnage culte en le transformant en jeune femme bad-ass alors que le personnage dans la série d'origine était un homme. Elle aime les cigares, le sexe sans attache, la bouteille, l'adrénaline de sa vie de pilote avec un soupçon d'auto-destruction. Elle est loyale et folle. Agaçante par son rire hystérique, drôle par son impertinence, elle est à géométrie variable, tout et son contraire. Etre et ne plus être !

Un mot sur l'actrice : Comme bien d'autres, BSG aura révélé l'insolent talent de Katee Sackhoff même si elle apparaît à la TV depuis 1999. Mais le rôle de Kara en fera une actrice bad-ass parfois même un peu trop abonnée aux rôles d'action pure (voir sa récente série Another Life pour Netflix) ou ses mauvaises incursions au ciné (Riddick). Depuis la fin de Longmire, elle apparaît ponctuellement dans The Flash.

 

La petite phrase

Pilots call me Starbuck, you may refer to me as God

 

Sharon "Athena" Valerii et Sharon "Boomer" Valerii

(Grace Park)

 

 

"Les modèles 8 sont versatiles". Ce n'est pas nous qui le disons mais Cavil, jamais le dernier pour montrer du doigt les défauts des autres modèles ! Et force est de constater que c'est vrai qu'il s'agisse de Boomer ou d'Athéna qui ont deux évolutions inversées dans la série.
L'une est envoyée en infiltration auprès d'un Helo esseulé sur Caprica bombardée avec pour mission de le séduire et de tomber enceinte de lui, ce qui marche à la perfection. L'autre est une pilote reconnue de la flotte coloniale, une survivante d'un drame qui a emporté toute sa famille, qui ignore tout de son statut de cylon mais qui sent bien que quelque chose ne va pas chez elle, qu'une dualité s'installe.
Athéna ne cessera de prouver aux humains qu'elle est de leur côté, qu'elle est digne de confiance, elle ne prendra même pas trop mal le fait qu'on lui a menti sur la mort supposée de son enfant miracle.
Boomer, de son côté, continuera d'osciller entre l'ombre et la lumière, manipulée par Cavil, déchirée par son humanité toujours présente. Comme le dit son interprète, "Boomer n'est pas un personnage heureux".
A la différence d'Athéna qui s’épanouira en temps qu'épouse, en tant que mère... de la mère de l'humanité. Ca va, pas trop de pression !

Un mot sur l'actrice : Grace Park était déjà connue avant BSG mais principalement auprès des canadiens grâce la série Edgemont. Elle a su tirer parti de sa participation à l'une des plus grandes séries de SF de tous les temps puisqu'elle a intégré très rapidement le casting de Hawaii Five 0. Elle est désormais au générique de A Million Little Things.

 

La petite phrase d'Athéna

They don't see it as murder, Helo. That's what I'm trying to tell you. That's what you're not hearing. To him, to the president, to all of them Cylons aren't people. I'm not a person to them. I'm a thing.

La petite phrase de Boomer

his is love. These people loved me. I loved them. I didn't pretend to feel something so I could screw people over. I loved them. And then I betrayed them. I shot a man I loved. Frakked over another man, ruined his life. And why? Because I'm a lying machine. I'm a frakking Cylon!

 

Helena Cain

(Michelle Forbes)

 

 

Helena Cain n'aura pas été présente très longtemps dans Battlestar Galactica même en comptant le téléfilm Razor mais elle aura laissé une empreinte indélébile sur son vaisseau, le Pegasus et dans la série. Ses actions et notamment sa vengeance envers Gina ayant entraîné une réaction en chaîne qui permettra aux Cylons de retrouver la trace de la flotte sur New Caprica.
Si l'éradication des Colonies a précipité son comportement cruel, les graines de la colère étaient ancrées en elle depuis ce moment de son enfance où elle perd sa sœur et son père quelques heures avant l'armistice de la première guerre cylon.
Dire d'Helena Cain qu'elle n'est pas commode est l'euphémisme du siècle, une réputation qui la précède dans la flotte comme le dira Bill à Laura. Sa conception de la vie sur un Battlestar diffère grandement de la vision d'Adama. Il est respecté, elle est crainte.
Il faut dire que tirer à bout portant dans la tête de son second qui refuse un ordre a fait son petit effet auprès d'un équipage constitué de brutes épaisses. Outre des décisions stratégiques plus que discutables, sa soif de vengeance envers les cylons la conduira à sa perte.
End of line comme dirait l'Hybride !

Un mot sur l'actrice : Faut-il présenter Michelle Forbes ? De Star Trek : The Next Generation à Homicide en passant par True Blood, 24, Prison Break, Grey's Anatomy ou Chicago Fire, la carrière de l'actrice n'est plus à faire. A l'aise dans tous les rôles, elle est évidemment incontournable en Helena Cain.

 

La petite phrase

Yesterday, you showed me that you were capable of setting aside your fears, setting aside your hesitation, and even your revulsion. Every natural inhibition that, during battle, can mean the difference between life and death. When you can be this for as long as you have to be, then you're a razor.

 

D'Anna Biers

(Lucy Lawless)

 

 

Que ce personnage de journaliste rentre-dedans qui fait un reportage sur le Galactica ne se soit pas révélé un cylon aurait profondément déçu tout le monde. C'était bien sûr évident.
Number Three pour les intimes, est un modèle stratège qui suit sa programmation à la lettre et est consternée de voir ce que les Six et les Huit cherchent à gagner en humanité. Elle est pourtant celle qui montre une qualité très humaine dans son obsession à connaître l'identité des Final Five : la curiosité.
Dans un déni total de ce qu'elle est et de son programme, elle va demander à un centurion de faire du suicide assisté en lui tirant dans la tête de nombreuses fois afin que son téléchargement lui permette de voir les 5 derniers cylons.
Archivée par Cavil, puis désarchivée par Natalie, la Six chef des rebelles cylon, elle prend la tête des opérations et s'allie avec les humains pour découvrir comme tout le monde que la Terre est un champ de ruines.
Privée de résurrection, elle choisira de rester sur place. Un renoncement qui ne ressemble pas au personnage, leader né mais qui montre bien à quel point l'espoir est aussi vivace chez les cylons que chez les humains.

Un mot sur l'actrice : Lucy Lawless c'est bien sûr Xéna. Sa venue dans BSG tenait presque de l'invitation de guest comme ce sera le cas dans X Files. Suivront Spartacus, Parks and Recreation, Salem, Ash vs Evil Dead... On n'a pas finit de voir Lucy Lawless à la télévision et c'est une très bonne nouvelle.

 

La petite phrase

Look, I'm not giving you any names. Not until I feel like I'm safe. 'Cause information is all I got, sweetie.

 

Cally Henderson Tyrol

(Nicky Clyne)

 

 

Présente comme Dee depuis le tout début, Cally est presque un personnage de l'ombre avant de prendre de l'ampleur d'un seul coup lors de l'occupation de New Caprica. La jeune mécano a sans doute toujours eu un crush pour son Chief et ne s'est pas gênée pour lui dire ses 4 vérités quand il fricotait avec Boomer. Moins par jalousie que parce que ce faisant, il déroge aux mélanges des castes.
Comme Galen, Cally a bien conscience d'appartenir au petit peuple, celui qui turbine sans relâche les mains dans le cambouis pour que les vaisseaux fonctionnent et que la flotte soit défendue. C'est très certainement grâce à elle que Tyrol va s'ériger en défenseur du peuple et des travailleurs à la fois sur New Caprica et de retour sur le Galactica.
Découvrir la vraie nature de son mari (combiné à une dépression nerveuse) va la pousser à vouloir se suicider entraînant son bébé avec elle. C'était sans compter sur sa rencontre avec Tory.
Même après sa mort, Cally réservera des surprises quant à la paternité de son fils. Non, Nicky n'est pas comme Héra, il est le fils d'une mécano et d'un ... pilote de viper. Ironique non ?

Un mot sur l'actrice : Depuis BSG, Nicki Clyne a continué d'apparaître dans quelques séries avant d'avoir un rôle régulier dans Personal Space aux côtés de son collègue Richart Hatch.

 

La petite phrase

I only joined up to pay for dental school!

 

Tory Foster

(Rekha Sharma)

 

 

Apparue dans la série juste après la mort de Billy et propulsée assistante et porte-parole de Laura, Tory est la seule des Final Five qui n'en sortira pas grandi. A notre humble avis, les scénaristes se sont peut-être loupé avec ce personnage qui n'arrivera jamais vraiment à exister en tant qu'humaine et ne tirera rien de son nouveau statut de cylon "à l'origine de tous les autres". A moins que ce soit un choix délibéré de la voir basculer aussi vite du côté obscur en tuant Cally alors qu'elle n'avait aucune raison de le faire.
Le problème c'est que ça ne fonctionne pas. Au mieux, Tory est désagréable (version humaine), au pire, elle est cruelle et souffre d'un bon gros complexe de supériorité version cylon.
Le fait qu'en apprenant ce qu'elle a fait à Cally, Galen la tue et que personne ne s'en émeuve est la preuve que le personnage n'a laissé aucune empreinte.

Un mot sur l'actrice : Très active à la télévision avant et après BSG, Rekha Sharma n'a de cesse de tourner depuis 2001. On la retrouve ses derniers temps dans The 100, Star Trek Discovery et même la série française de Netflix, Marseille au doublage de la version US.

 

La petite phrase

I suppose I could be a Cylon

 

Ellen Tigh

(Kate Vernon)

 

 

Ce qui frappe le plus chez les personnages féminins de la série c'est leur dualité qu'ils soient cylons ou humains. Dans le cas d'Ellen Tigh, épouse frivole du Colonel Tigh dont la première apparition annonce bien des ennuis pour les jolies fesses de Lee Adama et pour le savoir vivre sur le Galactica, c'est encore plus prégnant.
Il y a d'un côté cette humaine vulgaire, trop joyeusement alcoolique, folle de son mari mais aussi prête à lui envoyer un verre (vide) à la figure, une écervelée qui collabore avec les cylons pour sauver son époux avant de mourir de la main de ce dernier.
Et puis dans la saison 4, il y a LA révélation : Ellen est le 5ème Cylon.
On imagine alors un scénariste de la série en plein brainstorming en salle d'écriture regarder les autres et dire : "Attendez, j'ai une idée de dingue. Et si on ramenait Ellen et qu'on en faisait la mère des autres modèles ? Et puis Saul aussi tant qu'à faire".
Rire général avant de se dire que personne ne s'y attendra et que c'est une super bonne idée.
D'autant plus que Kate Vernon aura alors toute latitude pour camper une Ellen différente. Sûre d'elle, sarcastique, encline à mourir pour le bien de son peuple, elle est à mille lieux de la Ellen "humaine" mais en garde quand même les mauvaises habitudes (les problèmes maritaux et la bouteille).
Personnage exceptionnel, Ellen Tigh aura parfaitement acté sa rédemption. So say we all.

Un mot sur l'actrice : Actrice de télévision par excellence depuis 1983, Kate Vernon continue une carrière active. Elle apparaît dans la première saison de The Morning Show avec Jennifer Aniston et Reese Whiterspoon.

 

La petite phrase

Well, I've lived in this world a long time, and I'm proud to say that I haven't learned any Godsdamn lessons!

 

Anastasia "Dee" Dualla

(Kandyse McClure)

 

 

Rarement mort de personnage de séries TV aura été aussi violente, rapide et stupéfiante (même quand on a vu Buffy et GOT !).
D'autant plus que Dee a toujours été pleine d'espoir, la première à remonter le moral de ses amis, de son mari, de son amiral.
Comme Cally, Dee apparaît dès le tout début. En tant que responsable des communications de la salle de commandement, elle est de presque tous les épisodes (54 avant sa mort) vivant l'action au plus près, comprenant les hésitations, les décisions difficiles, n'en pensant pas moins mais le gardant pour elle.
Si on a autant de mal à comprendre l'ultime geste de Dee et à cerner le personnage, c'est que cette native de Sagittaron qui s'est engagée dans l'armée contre l'avis de son père, ne nous a été présentée que via le prisme de ses histoires d'amour. Avec Billy d'abord puis avec Lee dont Ron Moore reconnaît qu'ils n'ont pas su gérer cette histoire.
Dee n'est pas un choix pour Lee, c'est un prix de consolation puisqu'il a perdu Kara ce qu'elle sait pertinemment. Mais elle aime son mari et continuera de le soutenir jusqu'à ne plus pouvoir. leur séparation n'est pas la cause du geste de Dee puisqu'ils étaient en train de renouer mais bien la fin de l'espoir d'une Terre accueillante. La fin de l'espoir tout court.
Anastasia Dualla, la tragédie incarnée.

Un mot sur l'actrice : Actrice canadienne, Kandyse McClure continue d'apparaître dans diverses séries. Cette année, on l'a vue dans le reboot de Charmed.

 

La petite phrase

 

I don't think the problem is that you've been betrayed, I think its that you feel helpless. You were shot, you were injured, and when you finally had a chance to do something, you let us down. You made a promise, to all of us...

 

Louanne "Kat" Katraine 

(Luciana Carro)

 

 

Kat c'est la parfaite antagoniste à Kara Thrace. Une Starbuck certes moins douée au début mais plus jeune, plus folle, aussi difficile à gérer et forte en gueule. Pourtant les deux pilotes deviendront amies et grâce à Kara, Kat deviendra un as des vipers. Dommage que son ancienne vie la rattrape. Kat profite de l'attaque des colonies pour endosser l'identité d'une morte et tenter de rompre avec ses vieux démons (la drogue). La flotte manquant cruellement de pilotes, Adama décide d'enrôler tout jeune qui pourrait potentiellement voler et confie à Kara le soin d'en faire des pros.
Kat fait partie des personnages de Battlestar Galactica qui aurait pu suivre l'exemple de Racetrack ou de Hot Dog et ne pas avoir de background. Aussi mince soit-il dans le cas de Louanne, il est intéressant au delà de son sens du sacrifice.

Un mot sur l'actrice : Depuis 2017, Luciana Carro a mis sa carrière entre parenthèse pour s'occuper de sa fille. Habituée des apparitions TV (Helix, Supernatural, Falling Skies), elle a aussi joué un rôle (différent bien sûr) dans Caprica, la série prequel de BSG.

 

La petite phrase

When you come back after a successful run, lemme tell you, it is better than a great meal, better than hitting the jackpot, it's better than SEX!

 

Héra Agathon

(Illiana Gomez-Martinez)

 

 

Ce petit bout n'est pas encore une femme mais elle porte en elle tous les espoirs du reste de l'humanité.
Pas moins de 3 personnages féminins (sa mère, Laura, Caprica Six) rêvent d'elle et feront tout pour la protéger. Sans compter sa mère adoptive Maya.
Est-ce à dire que le destin de l'humanité est entre les mains des femmes ? Ron Moore serait sûrement d'accord.
Entourée de ses parents, l'humain Helo Agathon et la cylon Sharon "Athéna" Valérii, elle va grandir sur cette Terre qui est la nôtre et sera notre Lucy moderne, la première femme, celle dont on descend tous soit la mère de l'humanité.

Un mot sur l'actrice : Plusieurs enfants ont joué Héra depuis son apparition bébé dans la série mais c'est la dernière qui restera dans les esprits. Illiana Gomez-Martinez fera ses débuts dans BSG et n'apparaîtra plus jamais dans une fiction sauf dans un court-métrage en 2010. Impossible de trouver sa date de naissance mais elle devrait aujourd'hui avoisiner les 16 ans !

 

 

PS

 

Oui, oui, on vous entend déjà râler "Mais où sont passées Racetrack, Seelix et l'infirmière Ishay ?"

Nous avions prévu de leur consacrer un article chacune mais au fur et à mesure de notre rewatch, il nous est apparu que ces personnages et en particulier Racetrack n'avaient pas assez de background pour dresser des portraits qui auraient du sens.

Ce qui n'enlève rien aux interprétations de Leah Cairns, Jen Halley et Kerry Norton, il s'agit juste d'un problème de contenu.

Retour à l'accueil