Maggie Greene (The Walking Dead)

Interprétée par Lauren Cohan

Rencontrer l’homme de sa vie au milieu d’une post-apocalypse zombie était sans doute la dernière chose à laquelle songeait Maggie Greene, fille de la campagne qui n’était jamais allée plus loin que sur les terrains de la ferme de son père, Hershel (Scott Wilson). Surprotégée par ce dernier, elle a grandi sans sa mère morte quand elle était jeune mais a toutefois été habituée à vivre avec une famille recomposée quand son père épousera Annette avec laquelle il aura une autre fille, Beth (Emily Kinney).

En 22 ans d’existence, Maggie a vécu en vase clos dans ce petit coin d’Amérique. Elle est évidemment allée à l’école et possiblement à la fac mais l’arrivée de l’épidémie qui a transformé les morts en zombies a achevé de l’enfermer dans un carcan créé par Hershel afin de protéger les siens. Quand leurs voisins les plus proches deviennent à leur tour des « Walking Dead », Hershel confine sa famille dans la ferme. Ils n’en seront « délivrés » que par l’arrivée de Rick et des siens.

Élevée par un homme qui la considère comme un fils et lui a appris le système D, Maggie est une sorte de garçon manqué qui ne connaît rien de l’extérieur mais se trouve plutôt bien équipée pour affronter une menace. C’est d’ailleurs elle qui sera en charge de sortir en ville récupérer des denrées pour le reste de la famille après l’épidémie. Une tâche qui incombe aussi au jeune Glenn (Steven Yeun) dans le groupe de Rick. Ce n’est donc pas étonnant que leur première sortie ensemble se fasse au cours d’une de ses missions de récupération. Une sorte de rencard version post-apocalyptique !

Toute rurale soit-elle, Maggie n’a rien du caractère doux et calme de sa demi-sœur, Beth. Elle sait réagir vite et c’est d’ailleurs elle qui portera secours à Rick et aux siens quand ils arriveront à la ferme.

De la même façon, elle gère ses affaires de cœur avec panache et désarçonne Glenn en lui faisant de prime abord comprendre que leur relation ne sera que sexuelle. Une liaison va muter au fur et à mesure de la saison 2. Intraitable au début, Maggie va comprendre qu’elle a besoin de lui et ils vont se soutenir l’un l’autre. L’amour va naître sans qu’elle ne l’ait vraiment cherché et malgré les nombreuses épreuves qu’ils vont traverser.

Outre cette love-story naissante, sa rencontre avec le groupe de Rick sera un révélateur des capacités de cette jeune femme et de sa résistance. Elle va perdre bien des siens dans cette bataille quotidienne et va devenir un élément incontournable de la survie du groupe dans la saison 3.

Coincée avec une Lori en plein accouchement pendant une invasion zombie dans la prison, elle va devoir pratiquer une césarienne pour sauver l’enfant tout en condamnant la mère. Un épisode qui la marquera durement. Tout comme la perte de la jambe de son père et sa capture par le Gouverneur. Alors qu'elle entend les tortures infligées à Glenn dans la pièce d'à côté, elle est prête à se donner dans tous les sens du terme à ce nouveau psychopathe pour sauver l'homme qu'elle aime. Une vraie noirceur s’empare du personnage à partir de là, Maggie ne sera plus jamais la même. Elle sera très souvent en première ligne, de tous les combats, de tous les dangers.

Sa relation avec Glenn en sera renforcée et les deux amoureux décideront de se marier de façon très informelle à l’image de leur histoire. Dans la saison 4, séparée géographiquement de lui suite aux événements de la prison, elle va prendre des risques parfois inconsidérés pour le retrouver alors même qu'elle ignore s'il est encore en vie. Leurs retrouvailles n'en sont que plus touchantes et réussies.

C’est Lauren Cohan, habituée des apparitions remarquées notamment dans Chuck et Vampire Diaries qui accède à un rôle à sa mesure en devenant une Maggie qui n’existait jusqu’ici que dans la bande-dessinée Walking Dead. La transition est parfaite surtout que Maggie arrive à un moment (saison 2) où deux importants personnages féminins sont sur le point de disparaître. Si bien que tout en demeurant une héroïne romantique de part son histoire avec Glenn, Maggie se transforme par la force des choses en un personnage super bad-ass et sexy. Cohan y met toute sa rage et sa passion. Mission accomplie. Longue vie à Maggie !

Le coin des quotes
  • "We just can't stand around here with our asses hanging out."
  • "'m not sitting here, waiting for another herd to blow through. We need to move, now."
  • "Yeah, you see eleven condoms; I see eleven minutes of my life I'm never getting back."
  • "It's just been us for so long. They're strangers, I don't - it feels weird all of a sudden to have these other people around."
  • "And you're not the only one that's lonely."
  • " I'll back you up."
  • "Do what you're going to do, then go to hell..."
  • "I love you. Be safe."
  • "I'm not giving up on him. I don't want you to get your hopes too high. We're not equipped to deal with something like this."
  • "Dad...you don't have to fight anymore. If you're worried about me and Beth, don't."
  • "My daddy was religious. I used to be."
  • "Get over yourself. You're not the only one who lost something today."
  • "You're not like everybody else."
  • "I'm not rubbing dirt on anything."
  • "I don't want to be afraid of being alive."

Voir aussi les personnages de Michonne, Carol Peletier et Andrea

© AMC

Ou quand Maggie devient vraiment bad-ass durant la saison 3 !

Retour à l'accueil