Moira Queen (Arrow)

Interprétée par Susanna Thompson

ATTENTION SPOILERS SUR LA SAISON 2

S’il est un personnage à géométrie variable dans Arrow, c’est bien Moira Queen ! Entre ombre et lumière, le téléspectateur aura bien eu du mal à la situer.

Mère d’Oliver (Stephen Amell) et de Thea Queen (Willa Holland), veuve de Robert (Jamey Sheridan), cette presque quinquagénaire a la prestance et l’ambition des riches de Starling City. Après la disparition en mer de son fils et de son mari, dès lors déclarés morts, elle a épousé en seconde noce Walter Steele (Colin Salmon), le bras droit de Robert dans l’entreprise familiale, Queen Consolidated qui est de facto devenu président.

Si la disparition des deux hommes de sa vie semble l’avoir fragilisée au point de mettre à mal sa relation avec Thea, c’est moins parce qu’ils ne sont plus là que parce qu’elle se sait responsable. Elle a comploté avec Malcolm Merlyn (John Barrowman) qui a fait saboter le bateau dans lequel se trouvait Oliver et Robert. Ses motivations ne seront pas très claires au départ mais il apparaît que Moira est manipulée et menacée depuis cette époque par Merlyn qui est en outre le véritable père de Théa, secret qu'elle va longtemps taire à son entourage. Une spirale infernale qui va la conduire à des actes encore plus répréhensibles et au final, à la carte prison.

Toute ses intrigues et ses secrets auront également raison de la patience et de l’amour que lui porte Walter qui finit par la quitter.

La réapparition d’Oliver cinq ans après va tout remettre en question surtout que manque de chance pour Moira, le jeune homme n’a rien du fiston passif qui avale tranquillement des couleuvres. Il est revenu avec un programme de vengeance chargé qui l’amène à fouiner un peu partout avec l’aide de son ami et homme de main, Diggle (David Ramsey), engagée d’ailleurs par Moira pour sa sécurité. Ironie de la chose, c’est Dig (et Felicity) qui va découvrir les différentes trahisons de Maman Queen et en informer Oliver.

Malgré les apparences, Moira est une marionnette qui a pris l’habitude de subir et de multiplier les mauvaises décisions pour protéger les siens. Elle est une victime paralysée par la peur. Elle tentera bien sûr de faire alliance avec d’autres pour se débarrasser de Merlyn mais finira par les trahir pour couvrir ses traces. Et lorsqu’elle le menace, elle n’est guère plus convaincante.

Elle aime ses enfants et fait donc tout pour les protéger mais si son lien avec Oliver est fort, la sauce ne prend plus depuis des années avec Thea. Celle-ci lui reproche à raison de ne pas avoir été là pour elle lorsque père et frère ont disparu. Moira s’est alors complètement renfermée par chagrin et culpabilité. Elle n’a pas vu Thea grandir. Leur relation est donc on ne peut plus compliquée, pleine d’incompréhension, de reproches et de non-dits.

Le retour d’Oliver qui fait tampon entre les deux femmes va les aider à mieux se comprendre.

Moira va finir par lâcher prise, fatiguée de se battre contre Merlyn et épouvantée de son nouveau projet qui inclut la mort de nombreux habitants des Glades. Convaincue par son fils, elle donne une conférence de presse durant laquelle elle dénonce son ennemi juré et reconnaît son implication.

Adieu les tenues de gala, Moira porte désormais la tenue grise de la prison de Starling City où elle attend son procès. A l’abri des regards et de l’attention, elle semble résignée et à peine choquée quand la peine de mort est demandée. Si elle ne croit plus en rien, Thea et Oliver la soutiennent du mieux qu’ils peuvent.

Mais Moira est une femme qui a de la réserve et trouve non seulement un moyen de sortir de prison mais aussi de reconstruire sa vie et de faire amende honorable pour ses crimes. Sur les conseils de Walter, elle décide de se présenter comme nouveau maire de Starling City, une ambition politique qui lui va comme un gant. Mais en interne, Maman Queen se met à dos ses deux enfants lorsqu'ils découvrent le secret de la paternité de Théa. Ce n'est que par son ultime sacrifice que Moira Queen va prouver qu'elle est une mère aimante qui n'a pas peur de faire face à son bourreau pour sauver la vie d'Oliver et Théa.

Pour se venger d'Oliver qu'il pense responsable de la mort de son grand amour, Slade Wilson tue Moira d'un coup de sabre laissant les enfants Queen dévastés. Ce n'est finalement que dans la mort que Moira apparaît dans toute sa dimension humaine. Une victime continuelle des circonstances au courage indéniable.

Ce personnage de fausse veuve noire, éminemment triste avait besoin d’une comédienne belle, effacée et qui joue la peur avec discrétion. Le choix de Susanna Thompson, déjà très bon second couteau dans Once and Again se révèle gagnant. La saison 2 sera pour elle l'occasion de se racheter complètement. Un très beau chant du signe.

Le coin des quotes
  • "No, I don't need Oliver to teach me how to parent you. You'll be home by 4:00."
  • " I've taken care of it. Carl Ballard will not be a problem anymore."
  • "You know five years ago irresponsibility was somewhat charming. It is a lot less so now."
  • "That's what you said to justify Robert's murder. And you wonder why I don't trust you."
  • "I wasn't lying to hurt you, but to keep you safe."
  • "I just think we need to stop judging him for the Oliver he was and start accepting him for the Oliver he is."
  • "If any member of my family so much as gets a paper cut, I will burn your entire world to ashes"
  • "There's only one way this night can end and we both know that, don't we, Mr. Wilson?"
  • "Thea, I love you. Close your eyes baby!"
  • "Oliver. I know. I know. I've known since last year, I suppose. The night of the undertaking everything became so clear. It's pretty much the night I stopped sleeping."
  • "There's nothing else to say. Nothing I need to say. Except I could not be more proud."
  • "Charles Manson is relatively well known and I don't believe anyone is going to vote for him."
  • "Thea, I need you to understand what is going on here. Five hundred and three people are dead and there is a measure of guilt that is owed me. I am ready to accept my punishment."
  • "You know I would never willingly be a part of anything like this."
  • "So you'll atone for one murder, Robert, by committing hundreds, thousands?"

Voir les personnages de Felicity Smoak et Sara Lance

© CW

L'actrice revient sur son personnage

Retour à l'accueil