© HBO
© HBO

Interprétée par Alison Pill

ATTENTION SPOILERS SUR L'INTEGRALE DE LA SERIE

Ayant quitté son Midwest natal pour la Big Apple, Maggie est le petit cœur tendre de The Newsroom, le regard naïf peu à peu corrompu par les épreuves qu’elle va traverser sur le terrain.

Stagiaire et assistante de Will McAvoy (Jeff Daniels), présentateur star de News Night, elle est le seul membre de son équipe à choisir de rester avec lui après son coup d’éclat au cours d’une conférence durant laquelle il démontre par A + B que l’Amérique n’est pas le plus grand pays du monde. La réputation du bonhomme en prend un coup, la presse se déchaîne contre lui, la moitié du staff cherche à migrer vers l’émission de 22h mais Maggie ne désarme pas malgré les protestations de Will. C’est cette loyauté à toute épreuve qui va charmer Mackenzie McHale, la nouvelle productrice de l’émission qui nomme derechef Maggie productrice "junior". Elle sera sous les ordres directs de Jim Harper (John Gallagher Jr), le producteur « senior ».

Elle va ainsi devoir apprendre à travailler avec le jeune homme parfaitement rodé à l’exercice alors qu’elle ne fait que débuter. Sous ses dehors de fille gentille et conciliante, Maggie a son petit caractère et ne supporte pas que Jim veuille la briefer ou vérifier son travail. Ils se livrent souvent à des joutes verbales interminables dont aucun des deux ne sort vainqueur et qui trahit surtout leur attirance réciproque.

De l’avis de Mac, tout irait bien mieux s’ils étaient ensemble mais Maggie sort avec Don Keffer (Thomas Sadoski) et se rend compte chaque jour un peu plus qu’elle n’est pas amoureuse de lui mais reste par confort et devoir. Elle va donc faire en sorte de caser Jim avec sa colocataire et meilleure amie, Lisa (Kellen Coleman) et se retrouver dans des situations inextricables.

Son fait d’arme le plus marquant, qui va d’ailleurs mettre fin à son histoire avec Don et à son amitié avec Lisa, est un phénoménal pétage de plomb contre un bus qui fait le tour des endroits préférés des personnages de Sex and The City. Elle se met à hurler que la série n’est en rien réaliste (c'est vrai !) et avoue qu’elle est amoureuse de Jim. Tout cela n’aurait eu guère de conséquence si un touriste n’avait pas filmé la scène pour la mettre sur YouTube et si Jim n’avait pas été dans ledit bus (afin de se familiariser avec le show préféré de Lisa). Humiliation 1 – Maggie 0 !

Malgré un baiser faisait suite à cette révélation, Maggie et Jim continuent encore et toujours de se chercher. Dans le but de changer d’air et de prouver à Mac qu'elle peut faire ses preuves sur le terrain, la jeune femme se porte volontaire pour une mission en Afrique suite à une histoire qu’elle a flairé. Une décision qui va bouleverser sa vie et assombrir sa personnalité.

En Ouganda, elle et son collègue Gary passent la nuit dans un orphelinat qui est attaqué. Afin de sauver la vie d’un petit garçon dont elle s’est beaucoup rapprochée, elle le met sur son dos et court se mettre à l’abri. Sous le feu de trafiquants, le petit prend une balle qui aurait du toucher Maggie et meurt presque sur le coup.

Rapatriée à New York, la jeune femme ne se remet pas, ne parvient plus à dormir, sort et boit plus que de raison, fait des erreurs au boulot et finit par se couper des autres. Elle massacre sa chevelure bonde au profit d'une coloration rousse coupe garçonne. Une façon de se rappeler que ce gamin mort dans ses bras n'avait jamais vu de cheveux couleur or avant les siens. Les garder en l'état lui est devenu insupportable. En mauvais termes avec Lisa qui est restée sa colocataire, elle ne lui a rien dit des événements africains. Elle apparaît si brisée que l'avocate en charge de défendre la chaîne sur l'affaire Génoa (une interview bidonnée qui a été diffusée dans News Night) refuse de la considérer comme un témoin sérieux.

Le soir des élections américaines de 2012 sera le début de l'acception pour Maggie qui se confie à Jim et à Lisa et semble vouloir essayer de renouer avec celle qu'elle était.

A nouveau maître de sa vie mais surveillée de près par ses amis et collègues, la jeune femme encaisse la nouvelle relation de Jim et part à la chasse au scoop, multipliant les bonnes histoires. Après un flirt avec un jeune professeur, elle part pour la Russie couvrir l'affaire Snowden avec Jim. Un voyage mouvementé qui va enfin leur permettre de s'avouer finalement leurs sentiments. Lorsque la série se termine, Maggie vient de décrocher un entretien (grâce à Jim) pour devenir productrice de terrain. Le job de ses rêves. Oui mais voilà, c'est à Washington ! Et Jim est à New York !! La vie n'est décidément jamais simple pour ces deux-là !

Alison Pill parvient à faire de Maggie ce personnage solaire, drôle et gaffeur qui devient carrément sombre et désespéré suite à ce qui arrive en Afrique. Elle aurait pu aisément être le parent pauvre des personnages féminins de la série à cause de la concurrence haute en couleur dans ce domaine. Maggie trouve pourtant sa place bien que son histoire avec Jim prenne à la longue bien trop d'importance.

Voir aussi les personnages de Sloan Sabbith et Mackenzie McHale

Le coin des quotes

How come no one's yelling at me?

Hey! No you didn't! I'm a typical single woman in New York City! I don't wear heels to work because the typical woman's job doesn't exclusively involve gallery openings! And I know Carrie must've made boatloads writing her eight-hundred-word column for a newspaper no one's ever heard of, but I just spent my last seven dollars having a bite with my best friend, who, by the way, is not available at 3 PM on a Wednesday to console me about some guy because she, too, has a job! And mostly when you fall for a guy and he's going out with your best friend, it doesn't work out! Things get really bad!

I mixed up Georgia the State with...yes, Georgia the country

Well our luck has been outstanding lately

You can save your students a lot of time. On the first day of class tell them they know the difference between right and wrong. Do what's right. They don't need a lawyer to tell them their moral absolutes and whenever you hear someone giving a monologue defending the ethics of their decision you can be pretty sure they know they were wrong

How have neither of you in all this time absorbed any of the technology involved in broadcasting the news that you know, do?

But that wasn't what he was actually mad about. The wife of a board member died and Will asked me to send flowers. I wrote on the card, "I'm sorry about your loss. LOL". I thought it meant "lots of love

He's dead and I'm alive

There’s a difference between being tough and wanting to be

Retour à l'accueil