Articles Icone Pop

Les autres femmes de Fringe

En 2021, on replonge dans la fabuleuse Fringe et ses non moins incroyables personnages féminins quel que soit l’univers dans lequel elles évoluent.

Car il n’y a pas qu’Olivia Dunham, voici les autres femmes de Fringe !

Spoilers inside

FauxLivia (Anna Torv)

On ne va pas se mentir, on adore FauxLivia ! On adore sa spontanéité, sa démarche de camionneur, son sourire éblouissant… autant que l’on aime le côté réservé et hanté d’Olivia. Tel Janus, elles sont les deux faces d’une même pièce : l’une solaire, l’autre hanté. Et c’est normal que la rousse soit aussi flamboyante. Elle a été élevée par sa mère, elle a certes perdu sa soeur Rachel lorsque celle-ci a accouché de sa nièce Ella mais en dehors de ce deuil, elle n’a pas eu le même parcours de vie qu’Olivia. Pas de solitude, pas d’expérience enfant, une relation stable avec un homme qu’elle aime, un job et des amis qui lui permettent de s’épanouir encore plus. FauxLivia est basiquement heureuse.

Si elle devient la « méchante » infiltrée de la saison 3 en se faisant passer pour Olivia auprès de Peter et des autres, c’est qu’elle suit les ordres de Walternate. Elle est aussi une victime collatérale. Et on a fortement envie de la croire quand, découverte, elle glisse à Peter qu’elle n’a pas toujours fait semblant.

D’ailleurs sans cette mission spéciale qui l’amène à tomber enceinte et à devenir mère (alors que comme sa soeur, elle aurait du mourir en couche) et quand l’effacement de Peter impacte sa vie (pas de Peter, pas de bébé), elle redevient la FauxLivia solaire qu’elle a toujours été avec le désir évident d’en savoir plus sur son double, de faire la paix avec Walter. Le choix de Lincoln de rester dans l’univers parallèle va aussi lui offrir une vie de famille. C’est une FauxLivia apaisée, plus âgée, apparemment à la tête de la division Fringe qui va volontiers aider son double une toute dernière fois.

Un mot sur l’actrice : Ben, c’est Anna Torv évidemment qui excelle comme toujours. Depuis Fringe, l’actrice est retournée dans son Australie natale pour jouer une journaliste dans Secret City. Puis elle apparaît dans la série Mindhunter où elle campe la très placide Dr Wendy Carr dont on vous a déjà parlé ici

Astrid (Jasika Nicole)

Mais que cette fille est patiente ! Car même s’il lui arrive de ronchonner dans un coin du labo « Et dire que j’ai fait Quantico pour ça ! », elle se prête toujours avec gentillesse, sourire voire humour aux excentricités de ce vieux savant fou de Walter. Lequel mettra du temps à l’appeler par son prénom et s’amuse clairement plus tard à la surnommer Astro. Qu’elle ne sera pas la tête de Bishop quand elle lui rétorquera un « Ok, Wally » ! Il finira d’ailleurs par lui avouer qu’elle a un très joli prénom. Si on avait gardé d’elle l’image d’un personnage figé et peu intéressant, ce revisionnage de la série nous a permis de nous rappeler qu’Astrid est non seulement un rouage essentiel de l’équipe (pour ne pas dire la famille) Fringe mais aussi un agent du FBI aux multiples facettes. Douée en sciences, en décryptage, en langues les plus obscures, cette petite main efficace permet de faire avancer les enquêtes. Avec option baby-sitting de Walter ce qu’elle semble faire bien volontiers. Car elle l’aime de tout son cœur ce vieux fou attachant ! Toujours très discrète, elle apprend bien des choses sur les autres en en dévoilant bien peu de sa propre vie.

Ce n’est que quand elle fera la rencontre de son double de l’autre monde, une version d’elle, brillante et souffrant très certainement d’autisme que l’on découvrira que sa mère est morte trop tôt et qu’elle est très proche de son père avec lequel elle vit possiblement. Il faudra attendre la saison 4 pour que le personnage se voit octroyer un épisode relativement personnel mais bien plus intéressant à tous niveaux qu’une simple enquête dont elle aurait été l’héroïne bad-ass. Non, les scénaristes choisissent une porte d’entrée émotionnelle qui fait toute la saveur du personnage et révèle combien Astrid est une belle personne, émue mais aussi un peu jalouse de l’attention de Walter prête soudainement à son double. Et si tous les acteurs de Fringe brillent par l’interprétation de leur doppelganger, il faut reconnaître que Jasika Nicole met la barre très haut. Rien que le sourire d’Alt-Astrid en découvrant le goût du café est infiniment émouvant.

Preuve de l’importance du personnage, elle sera là jusqu’au bout de l’aventure. Figée dans l’ambre avec les autres pour réapparaître 25 ans plus tard dans un monde contrôlé par les Observateurs, elle se bat avec Walter, Peter et Olivia pour rebooter le passé.

Un mot sur l’actrice : Découverte dans Fringe, l’actrice est depuis apparue dans Scandal et bien plus récemment dans The Good Doctor.

Nina (Blair Brown)

Drôle de personnage que le bras droit (mécanique) de William Bell tant elle aime rester dans l’ombre de Massive Dynamic qu’elle dirige même si elle n’en hérite pas ! Nina Sharpe est une femme qui a clairement vécu et qui sait bien des choses sur Bell, sur les expériences menées par Walter, sur le vie de famille des Bishop. A la différence des discrètes Olivia et Astrid jusque dans leurs apparences, Nina est flamboyante. Calme, posée, peut-être même distante par moment mais toujours prompte à ensorceler son interlocuteur. Bell, Bishop, Broyles ont avec elle un lien ambigu. Ont-ils été ses amants, ses amis, un peu des deux ? On ne sait pas vraiment ! On ne peut que supputer, ça fait partie du mystère Sharp.

Comme les autres personnages, Nina a ses doubles, l’un maléfique, l’autre terriblement humain qui, dans une évolution différente de la réalité née de la disparition de Peter Bishop, est devenue une mère adoptive pour Olivia et sa soeur Rachel. Voilà qui fait sens tant les deux femmes ont un lien particulier dès la première saison. Olivia est fascinée et méfiante, Nina est impressionnée par cette jeune agent dont elle connaît les facultés décuplées par les travaux de Bell et Walter. Nina est une femme qui n’a peut-être jamais voulu ou pu avoir d’enfant, dédiant sa vie à William Bell et à Massive Dynamic. De son côté, Olivia a perdu sa mère jeune, privée de rôle féminin dans sa vie. Pas étonnant que ces deux-là s’attirent dans un monde ou dans l’autre.

Même si elle reste entourée d’un certain mystère sur ce qu’elle cache des activités de Massive Dynamic, Nina prouve dans le futur qu’elle est prête à tout pour aider Olivia et les siens jusqu’à se sacrifier pour ne pas mettre en péril le plan de Walter.

Un mot sur l’actrice : La dernière fois que l’on a vu Blair Brown à la TV c’était dans Orange is the New Black. Sa carrière débute début des années 70 où elle joue presque exclusivement dans des séries ou des téléfilms.

Henrietta « Etta » (Georgina Haig)

Elle avait 3 ans quand les Observateurs ont envahi la Terre que ses parents, Olivia et Peter Bishop, qui vivaient enfin dans le bonheur, ont perdu sa trace dans le bruit et la fureur de l’invasion. Une disparition qui aura raison de leur couple aussi solide soit-il.

25 ans plus tard, alors que ses parents sont toujours portés disparus, Henrietta Bishop est un agent de la division Fringe qui fait aussi partie de la résistance. Elle a appris à compartimenter son cerveau pour que les observateurs ne puissent pas lire ses pensées. Elle a aussi appris ce « truc » à son supérieur, un certain Philip Broyles. Lorsqu’il l’a aperçue sur une enquête, même de dos, il a su qu’elle était la fille de sa mère et a décidé de la transférer dans son service pour veiller sur elle.

La jeune femme est bien la fille de sa mère, têtue, sombre, hantée parce qu’elle a grandi sans ses parents dans un monde opprimé et en guerre. Elle n’a pas l’empathie d’Olivia mais la bonté du regard de Peter. Elle n’aura bien sûr de cesse de rechercher ses parents et réussira à délivrer toute l’équipe de l’ambre où ils se sont sciemment enfermés.

Héroïne de la saison 5, apparue dans un épisode préparatif de la saison 4, Etta est vite sacrifiée, comme si le bonheur était continuellement refusé à la famille Bishop. Mais sa mort injuste et tellement rapide sera un électrochoc pour les Bishop. Peter veut se venger et va jusqu’à commencer une transformation en observateur alors qu’Olivia souffre dans un silence terrible.

Heureusement que Papy Walter, Papa et Maman s’y connaissent en rebootage de temps !!

Un mot sur l’actrice : Malgré son jeune âge, Fringe ne fut pas son premier rôle car l’australienne a joué dans son pays. Les fans de Once upon a Time la retrouveront en Reine des Neiges. Elle est de retour dans son pays natal avec la série The Rafters.

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *