Articles Ze Top

A Million Little Things, le top

Si vous êtes en phase de dépression, il est de notre devoir de ne PAS vous recommander de binger A Million Little Things, la série dont les personnages cumulent les traumas de toute sortes.

En revanche, il n’est pas inintéressant de se pencher sur ses personnages féminins à fleur de peau dont voici notre top 4 complètement subjectif.

Katherine (Grace Park)

De la même façon que l’on demande à Maggie d’intervenir en cas de souci thérapeutique, dès que le problème est d’ordre juridique, Katherine fait jouer son modjo.

Katherine c’est aussi une pièce rapportée du groupe qui n’arrive pas vraiment à y retrouver sa place après la mort de Jon. D’abord parce qu’elle est au coeur d’un triangle amoureux (son mari Eddie est l’amant de Delilah et met enceinte cette dernière) et aussi car comme elle le dit, c’est Jon qui lui donnait cette impression d’appartenance.

Comme on le découvre, Katherine et Jon avaient beaucoup en commun, l’homme d’affaire la considérant comme son égale au féminin, une impitoyable négociatrice qui ne lâche jamais l’affaire. Souvent elle le retrouvait à son bureau pour boire un scotch.

Voilà qui offre un supplément d’âme à ce personnage un peu mal aimé des scénaristes durant la saison 1 mais qui va connaître une superbe évolution en décidant de pardonner à Eddie et à Delilah, en protégeant son fils, en étant toujours là quand on a besoin d’elle. Avaler des couleuvres, elle en a l’habitude dans son métier, elle sait aussi le faire dans la vie.

A propos de l’actrice : Grace Park n’a pas chômé depuis la fin de Battlestar Galactica. Elle a passé ses dernières années à Hawaï sur le tournage de Hawaï Five 0 avant de quitter la série. Avec le personnage superbe, tout en finesse et en sobriété de Katherine, elle ne choisit pas la facilité. Mais quelle réussite !

Maggie (Alison Miller)

Qui de mieux qu’une psychothérapeute dans un groupe d’amis en grande souffrance psychologique ! Bien que pièce rapportée par Gary après une rencontre dans les toilettes des cancéreux anonymes, Maggie fait rapidement l’unanimité auprès de toute la bande alors même qu’ils doivent faire face au suicide de Jon, celui qui menait la bande, époux de Delilah, meilleurs amis de Gary, Eddie et Rome.

Maggie a beau être plus jeune que les autres, elle a connu son lot de drames à commencer par la mort de son frère dans sa jeunesse et désormais ce cancer qui se rappelle à elle. Au-delà de sa relation avec Gary qui devient étonnement sérieuse, elle est aussi celle à qui l’on se confie en toute confiance. Rome sera le premier à en avoir besoin et petit à petit, dès qu’un problème se fait jour, c’est à Maggie que l’on demande.

Suivant l’adage selon lequel les cordonniers sont les plus mal chaussés, Maggie n’est pas un exemple d’équilibre. Depuis qu’elle est libérée du cancer, elle n’arrive pas vraiment à trouver un sens à sa vie.

Sa relation avec Gary fonctionne sur le principe de deux pas en avant, trois pas en arrière à tel point que la rupture est inévitable, elle s’exile même en Angleterre pour le travail. Mais il y a toujours un creux dans sa vie. Le tout est d’arriver à le combler.

A propos de l’actrice : Techniquement née en Italie, Alison Miller est bien américaine et a promené son visage dans pas mal de séries ces dernières années à l’image de Terra Nova, Go On ou encore 13 Reasons Why.

Delilah (Stéphanie Szostak)

Mais pourquoi Delilha est-elle à ce point détestée des spectateurs de la série ? Depuis le début, elle n’a pas été épargnée. Comme aucun membre de la bande, elle n’a pas vu à quel point Jon allait mal et tout ce qu’il pouvait lui cacher. Elle n’aurait de toute façon pas pu le sauver. Il n’était déjà plus lui-même depuis si longtemps.

C’est pour cette raison qu’elle a trouvé du réconfort et de l’amour auprès d’Eddie, lui-même en plein éloignement dans son propre mariage. Leur liaison est une colossale erreur parce qu’elle va impacter leur vie mais aussi celles de leurs amis.

Son nouveau statut de veuve ne la protège pas de la vindicte de ses amis et notamment de celle de sa meilleure amie, Régina, puis de celle de ses enfants quand il va s’agir de leur avouer la vérité : Bébé Charlie n’est pas la fille de Jon mais bien celle de Eddie.

Dans cette petite bande d’amis bien organisée, chacun a son rôle. Pour Delilah, c’est la mère. Elle incarne la mère affectueuse dans toute sa splendeur, la compréhensive quand son fils fait son coming out, l’inquiète quand son adolescente se rebelle, l’attentive qui veille sur Charlie.

Mais à force d’être mère, Delilah n’a pas le temps de s’occuper d’elle ou de son chagrin.

A propos de l’actrice : Très bonne idée d’avoir inclus les origines françaises de l’actrice dans le personnage. Ce n’est là qu’une valeur ajoutée à un personnage déjà épatant et à une actrice formidable de spontanéité et d’émotions à fleur de peau dont on se sait jamais vraiment si elle pleure ou si elle sourit.

Regina (Christina Moses)

Il en faut toujours une que l’on aime moins que les autres : ça tombe sur Régina ! Peut-être parce qu’à la différence des autres femmes de la série, Regina n’arrive jamais vraiment à se défaire de Rome. Le couple est fusionnel, donne une impression de perfection ce qui n’est bien sûr pas le cas. Sinon, elle aurait su que son mari avait lui aussi tenté de se suicider le jour de la mort de Jon.

Meilleure amie de Delilah, Gina n’a pas le rôle le plus évident des 4 héroïnes. Elle est péremptoire dans ses choix et prompte à juger que ce soit ses amis ou sa mère avec laquelle elle a du mal à s’entendre. Elle mettra du temps à comprendre pourquoi et à reconnaître un abus dans son enfance qui conditionne sa relation avec sa mère.

Chef de talent, elle n’aime pas trop qu’on lui dise quoi faire pour conduire son tout nouveau restaurant. Jusqu’ici opposée à l’idée de devenir mère, elle se sent désormais prête à accueillir un enfant avec Rome.

A propos de l’actrice : Actrice de théâtre avant tout, elle arrive tardivement à la télévision mais apparaît de façon récurrente dans la dernière saison de The Originals et dans Containment.

Share and Enjoy !

0Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *