Articles Les compliquées

Sam en campagne !

Après 5 saisons passées en ville dans le même collège, Sarah-Amélie Moreau dite Sam, la prof la plus décalée de l’EducNat se met au vert le temps d’une saison 6 avec de nouveaux personnages. Gare au choc culturel !

Déjà 6 saisons pour Sam, la série de TF1, adaptation de Rita, série danoise et un changement drastique de cap et de lieu. Ca tombe bien, l’héroïne a plaqué son boulot en collège. C’est donc sur l’insistance de Xavier (Fred Testot), son meilleur ami et ex qu’elle embarque pour le village paumé de Saint-Paul le Truchon. Initialement il s’agit d’y retrouver Aurélie (Charlotte Gaccio), l’ancienne CPE mais Xavier a aussi espoir que la balade changera les idées de Sam qui n’est guère enchantée par le voyage.

Ce changement de décor est intéressant à plus d’un titre pour le personnage. Sam n’est déjà pas quelqu’un de facile au quotidien mais quand une souris des villes prend la clé des champs, le résultat est explosif.

Bien que décidée à repartir aussi vite qu’elle est arrivée, elle va se laisser attendrir par la petite Lily, une élève de l’école du coin qui risque de fermer si on ne lui trouva pas vite une prof de français. Comme c’est pratique !

Contre la promesse de pouvoir régler ses dettes et d’avoir ce qu’il faut pour ses cigarettes et ses pizzas, Sam va signer pour 4 mois d’intérim. Et commencer malgré elle a se faire des amis, des plans culs et à intégrer une famille en faisant ce qu’elle sait faire de mieux : enseigner et venir en aide à ses élèves.

Une directrice

Parmi la nouvelle galerie de personnages qui gravite autour de l’héroïne, il y a Anne-Marie, la directrice de l’école et sa fille Félicia.

Campée avec brio par Chantal Ladesou, Anne-Marie est l’antagoniste parfaite à Sam. Toutes deux ont une vraie passion pour l’enseignement mais elles ne voient pas l’éducation de la même façon. Anne-Marie est de la vieille école. Avec elle, c’est blouse obligatoire et toutes les formes de politesse qui vont avec. Mais c’est aussi une femme qui vise tellement l’excellence qu’elle a fini par s’isoler depuis la perte de son mari 15 ans plus tôt. Au risque de voir se dégrader ses relations avec sa fille.

Entre Anne-Marie et Sam, ce n’est finalement pas la relation explosive que l’on aurait pu croire parce que les deux femmes sont assez franches pour se dire la vérité en face. Anne-Marie n’est peut-être pas d’accord avec les méthodes pour le moins rock’n’roll de son enseignante mais elle finit par en comprendre l’efficacité.

Une Fée

Avec Félicia dit Fée (Barbara Cabrita), c’est la preuve que les contraires s’attirent (dans tous les sens du terme). Lors de leur première rencontre, Sam se moque de cette prof de maths et de physique qui vit dans la forêt et croit dans les méthodes d’enseignements alternatives par la nature plus par jalousie qu’autre chose. Parce que Xavier est fasciné et sous le charme. Manque de bol, le genre de Fée c’est plutôt… Sam ! Mais qui aime Sam finit par se bruler les ailes. Même une Fée !

Félicia est un personnage fort bien écrit (de manière générale, la série est aussi très bien dialoguée) dont on entrevoit assez vite que sa « coolitude » et son amour de la vie cachent une grave blessure. 15 ans plus tôt, c’est elle qui conduisait dans l’accident qui a tué son père. On comprend mieux ses relations compliquées avec Anne-Marie, son amitié indéfectible avec Laurent (Thierry Neuvic), le maire et patron du bistrot du coin, son refus de quitter ce village.

L’Effet Sam

Sans le faire exprès, Sam va mettre un grand coup de pied dans la gentille fourmilière bien organisée de Saint-Paul le Truchon. Et c’est bien tout ce que l’on attendait d’elle. Sam est une bourrasque qui fait bouger toutes les lignes même si cela ne plait pas. C’est toute la force du personnage mais aussi sa faiblesse. Elle est aussi attachante qu’agaçante mais toujours droite dans ses bottes.

C’est pour ça que le téléspectateur l’aime mais ne vivrait sûrement pas avec elle !

Natacha Lindinger s’est appropriée le rôle avec force, panache et son sens inné d’une sensibilité à fleur de peau. Que Mathilde Seigner n’ait pas souhaité continuer après a première saison est un mal pour un bien. Peut-être n’en serions-nous pas 5 saisons plus loin si elle était restée. Et peut-être que le personnage n’aurait pas cette poésie mêlée de drôlerie.

Je n’aimerais pas être Sam mais j’adore Sam

Natacha Lindinger (sur RFM)

Sam est un personnage rare à la télévision française. Elle est politiquement incorrecte, elle vit sa vie comme elle l’entend, fait ce qu’elle « veut de son cul ». Elle est la définition du déséquilibre et du désordre.

Mais une chose ne change pas : elle aide les autres et en particulier des enfants et leurs familles. Elle règle leurs problèmes à défaut de savoir régler les siens.

Grande première de cette saison (qui en compte d’autres) : Sam est (presque) absente pendant tout un épisode.

La meilleure façon de nous manquer !

(Photos : tout droits réservés TF1)

En savoir +

Share and Enjoy !

Shares
Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *