Rachel Zane (Suits)

Interprétée par Meghan Markle

ATTENTION SPOILERS SUR LA SAISON 6

Difficile d’être la troisième femme de Suits et d’évoluer auprès de personnalités aussi hautes en couleurs que celles de Jessica Pearson et surtout Donna Paulsen. Rachel Zane est donc de facto, un peu moins intéressante et singulière que sa patronne et sa collègue.

Auxiliaire juridique au sein du cabinet depuis le jeune âge de 22 ans, Rachel se rêve avocate. Si elle ne l’est pas, c’est qu’elle n’a pas eu un score assez élevé pour entrer à Harvard. Or Pearson Hardman/Darby Specter n’engage que des avocats qui sortent de cette prestigieuse université.

C’est là son but ultime non seulement par ambition personnelle mais aussi pour prouver à son père qu’elle a les épaules pour assurer, ce dont il doute. Comme le découvrira tardivement Mike Ross, Rachel vient d’une famille très aisée. Il est d’ailleurs tout à son honneur qu’elle ait toujours refusé de profiter de cette richesse et de s’assumer.

Elle est la fille du très connu avocat Robert Zane (Wendell Pierce) qui est associé d’un des plus gros cabinets de New York. Pour Rachel, il n’était évidemment pas question de céder à la facilité et d’aller travailler avec lui. Les relations entre le père et la fille sont parfois tendues mais contrebalancées par la parfaite entente qui la lie à sa mère Laura (Megan Gallagher).

Si son travail actuel n’est pas ce dont elle rêvait, elle aime son entreprise et travaille dur. Son professionnalisme est reconnu de tous ses collègues même les plus difficiles à l’image de l’avocat Louis Litt (Rick Hoffman) qu’elle parvient à apprivoiser. Un beau travail d’écriture a été fait par les scénaristes autour du respect mutuel que se vouent Rachel et Louis, le vilain petit canard du cabinet. Elle parvient à canaliser sa douce folie en l’écoutant très patiemment et en l’aidant dans les entreprises les plus folles comme devenir son avocate dans une parodie de procès pour récupérer la garde… d’un chat ! (Il n’y a parfois pas beaucoup de travail chez Pearson !)

En échange, Louis n’est pas avec elle le tyran qu’il est avec les autres jeunes employés. Au contraire, il va tout faire pour lui être sympathique et va faciliter son accession à son rêve en lui offrant la possibilité d'étudier le droit. Elle va finir par reprendre ses études et mener de front les cours et le boulot au cabinet.

Mais la relation la plus importante dans la vie de Rachel est évidemment celle qui la lie à Mike Ross (Patrick J. Adams), ce jeune homme beau et brillant qui est devenu le bras droit d’Harvey Specter (Gabriel Macht) sans avoir le moindre diplôme de droit. Et ce mensonge dont elle ignore (un temps) l’existence va longtemps se mettre en travers de leur chemin amoureux tout tracé.

L’attirance entre eux est évidente mais les épreuves se succèdent. Dès leur rencontre, Rachel insiste sur le fait qu’elle ne sort plus avec des collègues après une expérience malheureuse. De son côté, Mike fréquente l’ex copine de son meilleur ami. Quand les conditions sont enfin réunies pour qu’ils se retrouvent, le mensonge de Mike est un éléphant au milieu de la pièce.

Un seul moyen s’impose : lui révéler la vérité en prenant le risque qu’elle le dénonce ou qu’elle mente pour lui.

Au cours d’une mémorable scène dans la salle des archives à la fin de la saison 2, la vérité éclate non sans faire un paquet d’étincelles. Rachel et Mike trouvent bon an mal an leur équilibre en tant que couple et il faut là aussi saluer le talent des scénaristes qui ont joliment négocié ce difficile virage. L’alchimie est intacte. Pour autant, leur histoire est compliquée, chacune des parties ayant son petit caractère et son ambition. Et s'ils finissent par s'avouer leurs sentiments et de vivre ensemble, leur travail a toujours un impact sur leur couple.

Au fil des ans et au regard de l’intérêt qu’elle porte à Mike, Rachel en vient à se lier d’amitié avec Donna (Sarah Rafferty), l’assistante d’Harvey. La jeune femme est a priori fille unique et semble parfois considérer la rousse comme une grande sœur de substitution, bénéficiant de ses conseils très avisés en matière d’hommes mais aussi au niveau professionnel. Leur complicité est souvent mise en scène lors de moments amusants et décalés qui ne manquent jamais de panache. Dans leur petit monde imaginaire, elles aiment à se surnommer Harriet Specter et Michelle Ross en référence à leurs "hommes respectifs".

Au fur et à mesure des saisons, Rachel s'affirme. Sa transformation et sa détermination à faire ce qu'elle a décidé sont assez bien exploitées dans la saison 3. La jeune femme jusqu'ici connu pour ne pas faire de vague fait preuve d'un aplomb incroyable en allant se frotter à l'impitoyable Jessica qui a appris sa relation avec Mike et s'inquiète que le secret du jeune homme n'arrive aux oreilles du père de Rachel. Elle n'a aucunement l'intension de jéopardiser sa carrière au profit de sa liaison et vice versa.

En début de saison 4, Rachel est plus que jamais l'héroïne romantique que l'on supputait depuis un moment. Son passé la rattrape sous la forme de cet homme marié avec lequel elle a eu une liaison et qui repointe le bout de son nez au cabinet alors qu'elle cohabite désormais avec Mike Ross. Entre son travail, ses cours à la fac et cette séduisante tentation, Rachel va se perdre...

Et se retrouver quand elle va devoir faire face à l'emprisonnement de Mike et à la possibilité que toute la vie qu'elle planifiait ne se concrétise jamais.

Se lancer dans le projet Innocence et défendre cet homme faussement accusé et dans le couloir de la mort va être l'occasion de se dépasser et d'apprendre à travailler avec l'une des meilleures : Jessica.

La réussite du personnage de Rachel tient avant tout à l’alchimie entre son interprète Meghan Markle et Patrick J. Adams car la jeune femme évolue rarement en dehors de son histoire d’amour. 3ème roue d’un carrosse féminin déjà fort intéressant, Markle se révèle une bonne actrice mais n’arrive jamais à amener Zane à la hauteur d’une Donna pour la simple et bonne raison qu'elle n'est pas dans le même registre. Le cahier des charge de la série impose un personnage moins pétillant et ça tombe sur Meghan ! Pour autant, le personnage progresse et s'émancipe doucement mais sûrement.

Voir aussi les personnages de Jessica Pearson et Donna Paulsen

© USA Network

Le coin des quotes

Here's your goddamn birthday card. I don't appreciate you coming into my office saying that no one at the firm has what they're supposed to have, and I don't know what crawled up your ass today, but I take care of my business

You know, Louis, if you treated people a tenth as nicely as you treat your cat, they might not feel about you the way they do

Donna, please don't do your thing on me

I'm pretty much a legal superhero

I need you to believe me so that we can move on and live our lives

Is it so hard to believe that my father's black?

I want to run to him and hold him and tell him I love him.

Interview de Meghan Markle sur l'évolution de Rachel dans la saison 4

Retour à l'accueil