Articles Ze Top

Love is in the air (Bridgerton)

Si vous remontez dans les archives du site, vous remarquerez que nous n’avons rien écrit sur la première saison de Bridgerton, la première des productions Shonda Rhimes pour Netflix, sortie il y a bien plus d’un an.

La saison 1 était… problématique à certains égards et surtout les personnages féminins ne nous semblaient pas assez étoffés pour réussir à en parler.

Mais voilà que débarque la saison 2, 100 fois meilleure que la première (ce qui est rare) avec en plus un personnage féminin, Kate qui rebat les cartes du girl power déjà bien installé dans la série.

Allez, c’est parti, pour notre top 8 des femmes de Bridgerton, saison 2 !

ATTENTION SPOILERS

1 : Kate Sharma

De loin notre préférée, vous l’aurez compris ! Car non contente de mettre au supplice le coeur du téléspectateur durant 8 épisodes grâce à son histoire d’amour contrariée avec l’aîné des Bridgerton, Kate est une jeune femme déterminée. Non pour elle mais pour le bien de sa famille dont elle s’est retrouvée le chef. Orpheline de mère, elle trouve une seconde famille avec son père et sa nouvelle épouse, Lady Mary qui fait de Kate sa fille. Mais quand le père meurt, il laisse Mary exsangue de chagrin. Kate n’a d’autre choix que de prendre soin de sa mère et de sa petite soeur et de tenter de leur assurer un avenir quitte à sacrifier le sien.

Considérée comme une bâtarde, elle ne peut pas faire un bon mariage, qui plus est à l’âge avancé de 26 ans. Aussi fonde-t-elle de grands espoirs en Edwina dont elle la protectrice et le chien de garde auquel se heurtent les prétendants et surtout Anthony Bridgerton.

Le personnage de Kate apporte un vent de fraicheur et d’insolence à la série. La jeune femme est l’antagoniste parfaite à l’aîné des Bridgerton dont les trajectoires de vie sont pourtant similaires. Ils se ressemblent beaucoup. Kate est têtue, brillante, étonnement libre malgré sa situation, résolument moderne, une compétitrice hors pair.

Outre les caractéristiques du personnage, l’alchimie entre les deux comédiens crève l’écran. Leur histoire d’amour est le sel de la saison. Big up à Simone Ashley qui interprète une Kate pétillante et vibrante de passion.

2 : Lady Danbury

Ah, Danbury, l’entremetteuse ! Celle qui a l’oreille de la reine Charlotte adore les défis. C’en était déjà un d’acoquiner son filleul de Duc qui fait tout le temps la gueule à l’aînée des filles Bridgerton en saison 1. Alors imaginez son excitation à l’idée d’être au coeur du triangle amoureux Kate-Edwina-Anthony !

Car la Lady à la canne et à l’oeil affuté voit TOUT, comprend TOUT avant les autres et notamment les mères des prétendant.e.s. Elle n’a pas son pareil pour organiser des dîners ou des bals où se dénouent les comportements.

Cette veuve richissime est un modèle d’indépendance qui fait bénéficier les plus jeunes (Kate) de son expérience de la vie. Elle a vécu, elle a aimé, elle sait parfaitement c que c’est d’être une jeune femme dans cette société du paraître dont elle est un instrument bienveillant.

3 : Penelope Featherington

Attention spoilers si vous n’avez pas vu la fin de la saison 1 ! Vous êtes sûrs de vouloir continuer ? Ok !

Il faut toujours se méfier de l’eau qui semble dormir ! Derrière la peu considérée benjamine des Featherington et meilleure amie d’Eloise Bridgerton se cache en fait la plume acerbe de Lady Whistledown. Un secret qui pèse très lourd à la jeune fille. D’abord parce qu’Eloise s’est mise en tête de découvrir l’identité de l’auteure mais surtout que les conséquences de cette enquête et de la traque de la Reine à son encontre oblige Penelope à trahir son ami.

A bien des égards, Penelope est un personnage très avant-gardiste, une jeune femme qui mène son propre business dans l’ombre. Son identité secrète représente bien plus qu’une simple chronique mondaine. C’est surtout la preuve qu’une femme n’a pas besoin d’un homme pour s’assumer en cette période de Régence.

Le personnage est à la fois plein d’espoir mais aussi un peu triste tant on fait peu cas d’elle que ce soit sa famille ou Colin Bridgerton qui ne voit pas qu’elle est éprise de lui.

4 : Eloise Bridgerton

L’esprit libre et féministe de la famille Bridgerton, c’est elle ! Et on a vraiment hâte de voir la saison qui lui sera consacrée.

Toujours la tête dans ses livres, brillante et sarcastique, Eloise est assez incontrôlable pour la société dans laquelle elle évolue. Elle déteste les mondanités, ne voit aucun intérêt au mariage, aux enfants, à la vie de famille. Il est tellement plaisant de la voir remettre à sa place un prétendant clairement misogyne.

Elle a aussi la chance d’évoluer dans une famille aisée qui lui permet de s’affranchir de ce genre de considération.

Le personnage est très intéressant et savoureux mais il faut aussi prendre garde à ne pas la rendre insupportable sur le long terme.

Sa relation avec Penelope assure cet équilibre notamment dans la saison 2 où leur amitié est mise à l’épreuve.

A noter aussi les jolis liens qu’elle entretient avec sa fraternité et notamment avec Benedict qui est aussi taquin qu’elle.

5 : Portia Featherington

Cela va sans doute vous surprendre pour une série comme Bridgerton mais il y a de la gravité chez Lady Featherington, en particulier en cette saison 2.

Celle que l’on croirait avant tout intéressé par l’argent et le paraître est une mère de famille qui protège ses filles.

Quand possibilité lui est donnée de vivre une histoire d’amour avec un homme plus jeune (c’est assez rare pour être souligné), elle renonce à ce bel escroc parce qu’elle est « une mère ». Qu’elle a des responsabilités. Et qu’elle sait parfaitement comploter pour assurer l’avenir de ses filles.

C’est l’excellente Polly Walker qui endosse parfaitement ce rôle d’outsider, les Featherington étant les vilains petits canards de la monarchie à cause des forfaits du père désormais décédé.

Portia est donc passée en mode survie. Pour elle, le « quoi qu’il en coûte » est une évidence !

6 : Queen Charlotte

Voilà une Reine qui ne sert à rien ! En tout cas, ne vous attendez pas à ce qu’elle discute affaire d’état !

La reine Charlotte est futile mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime bien. Elle s’ennuie tellement dans son Palais qu’elle n’a trouvé que deux moyens de s’occuper : entrer en guerre avec Lady Whistledown et choisir chaque saison un nouveau « diamant » parmi les débutantes.

Mais cette saison, une scène en raconte beaucoup plus sur la Reine que tous les épisodes jusqu’ici : son époux, le Roi souffrant clairement de démence, s’échappe de ses appartements et débarque incohérent devant les familles Sharma et Bridgerton. Une humiliation pour Charlotte qui a toujours réussi à garder le secret sur l’état de son époux à ses sujets. Mais c’est aussi un magnifique moment où l’on comprend que le couple royal s’est toujours aimé, continue de s’aimer malgré la maladie.

La superficialité de la Reine s’explique alors un peu mieux tout comme son caractère peu amène.

Mention spéciale à ses perruques extraordinaires.

7 : Violet Bridgerton

La saison 2 nous offre un nouvel éclairage sur la mère des Bridgerton à travers l’épreuve du décès de son époux, Edmund en flashback. Violet ne se retrouve pas seulement veuve avec 7 enfants et un 8ème en cours de route, elle perd avant tout l’amour de sa vie. Car les Bridgerton ont fait un vrai mariage d’amour.

Son effondrement est bien compréhensif même si, chemin faisant, elle fait reposer la responsabilité de la famille sur le jeune Anthony qui ne s’en remettra pas vraiment.

La scène durant laquelle elle accouche de la petite Hyacinthe et que le médecin demande à Anthony de prendre une décision entre la mère ou l’enfant est révélateur de l’époque. Mais aussi du caractère moderne de Violet qui hurle de la laisser prendre la décision. C’est sa vie, c’est son corps !

Violet est une bonne mère, patiente, souriante, qui ne semble jamais faire de vagues. Mais elle est aussi à l’écoute des sentiments de ses enfants notamment en matière d’amour. Elle veut pour eux la même chose que ce qu’elle a vécu avec Edmund.

8 : Daphné Bridgerton Basset

Nous ne sommes pas très fan de Daphné (et pas seulement parce qu’elle a basiquement violé son mari en saison 1) mais il nous fallait bien une 8ème ! Surtout qu’en cette saison 2, elle ne fait que quelques apparitions sans son Duc de mari. Elle est là pour présenter son nouveau né mais aussi pour accompagner Eloise en tant que débutante. Et malgré elle, elle se retrouve témoin de la passion naissante entre Anthony et Kate. Ce qui n’est pas sans lui rappeler sa propre histoire d’amour avec Simon.

Aussi se retrouve-t-elle à jouer la conscience de son frère aîné qui n’est pas du tout ravi de la situation. Il est amusant de la voir « évaluer » Edwina et Kate comme elle-même fut observée sous toutes les coutures un an plus tôt.

Karma is a bitch !

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *