Articles Les coeurs tendres Les déterminées Les fortes têtes

Andréa Martel, agent de coeur (Dix pour cent)

ATTENTION SPOILERS SUR LES 4 SAISONS

Gueularde, forte tête, tombeuse qui refuse l’engagement, agent de stars impitoyable qui ne lâche jamais le morceau, de prime abord Andréa Martel avait tout du stéréotype !

Mais c’était sans compter sur l’écriture de Fanny Herrero et le talent insolent de Camille Cottin qui donnent des ailes à un personnage terriblement touchant.

Une incarnation supplémentaire de la solitude de l’agent !

Impresario et nounou de ses poulains tels que Joey Starr, François Berléand, Fabrice Luchini, Jean Réno, Sigourney Weaver, Charlotte Gainsbourgh ou encore Béatrice Dalle, Andréa est une force de la nature en talons hauts dont on ne sait jamais vraiment si elle travaille à la carrière de ses clients ou à conserver la sienne.

Dans le trio de tête de l’agence ASK, elle est une version plus humaine de Matthias et moins passive et lâche que Gabriel, son collègue et meilleur ami.

Plus attachée au 7ème art que ses deux collègues, elle parie souvent sur le cinéma d’auteur quitte à tomber sur des cas sociaux de réalisateurs qui vont mener la vie dure à ses clients.

L’une des nombreuses réussites du personnage est d’avoir dès le départ fait de son homosexualité la norme. Andréa ne se définit pas par sa sexualité et le fait que ses nombreuses conquêtes sans lendemain soient des femmes n’a absolument aucune espèce d’importance dans son monde (bien que ce soit une nouveauté bienvenue sur une chaîne comme France 2).

De la même façon, quand elle tombe sous le charme de l’inspectrice des impôts chargée du redressement de l’agence, le quiproquo est drôle mais le cœur du sujet c’est ce changement qui opère en Andréa.

Elle trouve enfin la personne qu’elle ne cherche pas à dégager. D’abord parce que Colette ne lui cède pas facilement, ensuite parce qu’Andréa mûrit et commence à avoir envie de changer de vie.

Sauf que son métier, lui, reste le même, avec ses astreintes et ses débordements sur une fragile vie privée qui se construit. Un difficile équilibre qu’elle n’est pas encore prête à atteindre.

Quand elle tombe enceinte à la suite d’un plan à trois qui a finit en plan à deux avec Hicham, son patron, Andréa doit gérer cette nouvelle vie qui est sa responsabilité et sa nouvelle relation de couple avec Colette.

Mais comme elle l’avoue facilement, elle a toujours sacrifié sa vie pour ses clients et c’est encore ce qu’elle fait en délaissant femme et enfant et en se faisant peut-être pour le première fois de sa vie vraiment larguer.

Au pire moment pour Andréa, désormais à la tête d’ASK qui a la tête sous l’eau. Fatiguée de se débattre et de devoir choisir entre sa vie privée et sa vie professionnelle qui jusqu’ici ne faisait qu’un, elle abandonne sa carrière pour « reconquérir sa femme et connaître sa fille ».

Et qui sait peut-être pour écrire une série sur une agence d’agents…

La boucle est bouclée et Andréa n’aura cessé de progresser au cours des 4 saisons de Dix pour cent en restant toujours cette forte-tête attachiante en diable et de finalement porter la série sur ses seules épaules. Une réussite, une fascination. Un personnage culte.

Complexe et plus délicate qu’il n’y paraît, Andréa est de ces figures belles et fortes de la télévision d’aujourd’hui qui doivent autant à l’écriture fine du personnage qu’à l’interprétation de son actrice. Camille Cottin power !!

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *